Viatris France s’ins­talle à Lyon-Gerland

Avec ses 28 000 m2 de bureaux à Gerland, Urban Garden affi­chera complet dès sa livrai­son. Ce programme majeur, conduit par Soge­lym Dixence avec le cabi­net Valode et Pistre comme archi­tecte va être livré dans les semaines qui viennent. Comme prévu dès l’ori­gine, Engie occu­pera 22 000 m2. Et c’est le leader des médi­ca­ments géné­riques Mylan, une société du groupe Viatris, qui s’ins­tal­lera dans les 6 300 m2 restants. Forte­ment présent dans la région lyon­naise (avec son siège France actuel­le­ment à Saint-Priest, un site de condi­tion­ne­ment à Meyzieu et un site de produc­tion à Châtillon-sur-Chala­ronne dans l’Ain), le groupe améri­cain se dote d’une adresse dans le quar­tier bio-district où four­millent Lyon­bio­pole et de nombreux acteurs de la santé. Sans parler des arri­vées prochaines du CIRC (Centre inter­na­tio­nal de recherche sur le cancer) et de l’Acadé­mie de l’OMS. Viatris, né récem­ment du rappro­che­ment d’Upjohn, divi­sion médi­ca­ments géné­riques de Pfizer et de Mylan, est un géant mondial des géné­riques. Mylan a pris pied à Lyon en rache­tant Merck Géné­riques (filiale médi­ca­ments géné­riques lancée par Merck-Lipha). Il avait installé son siège dans le parc tech­no­lo­gique de Saint-Priest à la fin des années 2000. Une douzaine d’an­nées plus tard, il revient donc dans Lyon intra-muros.

Viatris pèse un peu plus de 1 milliard d’eu­ros de chiffre d’af­faires en France avec 1 600 personnes. Il possède un autre site de produc­tion à Méri­gnac ainsi qu’un site admi­nis­tra­tif (fonc­tions supports à Paris). Le siège France de Viatris au sein d’Ur­ban Garden accueillera à partir de septembre envi­ron 400 personnes. Rappe­lons qu’Ur­ban Garden a été racheté par la société pari­sienne Buil­dex Real Estate Invest­ments, agis­sant pour le compte d’un fonds améri­cain, à Soge­lym-Dixence. De son côté, JLL a été le conseil unique pour la commer­cia­li­sa­tion de toute l’opé­ra­tion Urban Garden.

Consent choices
Remonter