Cinéma : Marc Bonny va quit­ter le Comoe­dia

Le directeur du Comoedia, 66 ans, s'apprête à prendre sa retraite dans les prochaines semaines. Il passe le flambeau à ses associés Frédérique Duperret et Ronan Frémondière qui vont reprendre la direction du cinéma art et essai de l'avenue Berthelot.

Marc Bonny va tour­ner la page Comoe­dia. Âgé de 66 ans, il quitte, dans quelques semaines, la direc­tion du cinéma art et essai de l’ave­nue Berthe­lot qu’il avait fait renaître en 2007 en rache­tant les murs et en relançant, après plusieurs années de ferme­ture, l’ac­ti­vité du mythique cinéma lyon­nais né au début de la première guerre mondiale.
Un complexe qui compte aujourd’­hui 9 salles, et qui enre­gis­trait 420 000 entrées par an avant la crise de la covid. « L’idée de départ était de faire revivre un lieu voué à dispa­raître. Et le Comoe­dia est devenu le plus impor­tant complexe de cinéma d’au­teur et d’art et essai de France en nombre de salles et de spec­ta­teurs accueillis », commente Marc Bonny, qui confie les clés de la struc­ture à Frédé­rique Duper­ret et Ronan Frémon­dière, jusqu’a­lors direc­trice adjointe et direc­teur-program­ma­teur du Comœ­dia. Un duo qui fait partie de l’équipe depuis la renais­sance du Comoe­dia, asso­ciés au capi­tal du Comoe­dia depuis fin 2019. « Ils ont construit tout cela avec moi. Cette trans­mis­sion en interne permet de préser­ver l’es­prit Comoe­dia », se féli­cite Marc Bonny.

Il se retire égale­ment de Gebeka

Marc Bonny se désen­gage égale­ment, dans les tous prochains jours, de Gebeka Films, la société de distri­bu­tion et de produc­tion de films d’ani­ma­tion à desti­na­tion du jeune public qu’il a fondé en 1997. Cédé en mai 2018 à la holding Hilde­garde (égale­ment proprié­taire des socié­tés Foli­mage et Les Arma­teurs), il s’était engagé à pour­suivre pendant trois ans à la tête du distri­bu­teur-produc­teur qui a accom­pa­gné des hits comme Kiri­kou et la Sorcière (1998), Mon voisin Totoro (1999), Une vie de chat (2010) ou encore Ma vie de Cour­gette (2016). « Ces derniers temps, j’étais toujours très impliqué dans la ligne édito­riale et le choix des films. Et nous sommes sur des cycles longs. Donc j’ar­rête main­te­nant, mais il y a plus d’une ving­taine de films auxquels j’ai pris part et qui pour­rait sortir dans les deux ou trois prochaines années », précise Marc Bonny, qui va défendre une dernière fois les couleurs de Gebeka lors du festi­val inter­na­tio­nal du film d’ani­ma­tion d’An­necy qui se déroule du 14 au 19 juin.

Consent choices
Remonter