GCC Cons­truc­tion démarre le chan­tier du futur campus d’em­lyon

Mené par les équipes de GCC Construction, en collaboration avec le promoteur Cogedim, le chantier du futur campus d’emlyon à Gerland a démarré mi-juillet pour une livraison estimée à la rentrée 2023.

Le chan­tier du futur campus d’emlyon démarre enfin. L’école lyon­naise de commerce et de mana­ge­ment va quit­ter ses locaux vieillis­sants d’Écully pour s’ins­­tal­­ler à Gerland, dans son nouveau campus de 30 000m2 de bâti­ments sur l’an­­cien site indus­­triel de Nexans. Après l’ac­qui­si­tion des terrains bouclée en fin d’an­­née dernière, les premières pierres du chan­tier ont été posées par les équipes du groupe GCC Cons­truc­tion, sélec­tionné pour mener à bien le projet. « C’est un plai­sir pour nous de réali­ser cette belle opéra­tion emblé­ma­tique pour la ville. C’est l’abou­tis­se­ment d’un appel d’offres qui aura duré plus d’un an et demi  », témoigne Patrick Camoules, direc­teur d’agence chez GCC Auvergne-Rhône-Alpes

D’ici la rentrée de septembre, près de 100 personnes travaille­ront sur le chan­tier qui devrait s’éta­ler sur 25 mois, pour une livrai­son prévue à l’été 2023. « Ce n’est pas la plus grosse opéra­tion du groupe puisque nous avons déjà réalisé sur notre partie Commerces, la réno­va­tion du centre-commer­cial de la Part-Dieu, mais sur la partie tertiaire/immo­bi­lier d’en­tre­prise, il s’agit de notre plus grosse opéra­tion sur la région Rhône-Alpes », souligne le direc­teur de GCC Cons­truc­tion Rhône-Alpes, qui a notam­ment livré ces derniers mois le Park­view face au parc de la Tête d’Or pour DCB Inter­na­tio­nal et le nouveau maga­sin IKEA à Parilly. 

>>>À lire aussi : Qui pour rempla­cer emlyon à Ecully ?

« Favo­ri­ser l’at­trac­ti­vité et le rayon­ne­ment à l’in­ter­na­tio­nal d’em­lyon »

Les équipes de GCC Cons­truc­tion travaille­ront sur ce dossier avec le promo­teur Coge­dim, « un de nos clients récur­rents », souligne Patrick Camoules. « En tant qu’en­tre­pre­neur de villes, nous avons pour mission de conce­voir des lieux de vie. Avec ce bâti­ment hybride, vivant et modu­lable, nous allons répondre aux besoins expri­més par les équipes d’em­lyon busi­ness school et ainsi favo­ri­ser son attrac­ti­vité et son rayon­ne­ment à l’in­ter­na­tio­nal », prolonge de son côté Rodolphe Subtil, président de Coge­dim Auvergne – Rhône-Alpes

Ce nouveau site, dont l’in­­ves­­tis­­se­­ment est estimé à 110 millions d’eu­­ros pour l’école, doit permettre à emlyon d’être « plus attrac­­tive auprès des étudiants natio­­naux comme inter­­­na­­tio­­naux », selon les mots d’Isabelle Huault, la direc­­trice de l’école. « Ce projet est bien plus qu’un projet immo­­bi­­lier. C’est un levier pour porter et proje­­ter la marque emlyon dans la cité et à l’in­­ter­­na­­tio­­nal, au cours des prochaines années », pour­­suit la diri­­geante arri­­vée en prove­­nance de Paris-Dauphine en septembre dernier. L’école devrait inves­tir son nouveau campus fin 2023-début 2024.

>>>À lire aussi : EmLyon : Isabelle Huault vise le Top 15 euro­­péen

Consent choices
Remonter