Poli­­­­­­­­­­­tique – La nouvelle garde prend le pouvoir : Alexandre Vincen­det (13/16)

Ils sont les visages de la nouvelle génération politique qui s’installe aujourd’hui dans la métropole. Dans le sillon de Grégory Doucet à Lyon et Cédric Van Styvendael à Villeurbanne qui ont pris le pouvoir quatre ans après le raz-de-marée LREM des législatives de 2017, ces jeunes élus imposent leurs nouveaux codes dans un paysage marqué par deux décennies de « Collombie ».

Alexandre Vincen­det : 37 ans – Maire LR de Rillieux-la-Pape et président de la Fédé­ra­tion des Répu­bli­cains du Rhône

« Élevé dans le soutien de Jacques Chirac, au sein d’une famille très enga­gée en poli­tique », Alexandre Vincen­det prend sa carte à l’UMP à 20 ans, motivé par sa rencontre avec Etienne Blanc, alors député de sa circons­crip­tion dans l’Ain. L’étu­diant en droit et science poli­tique commence à mili­ter et parti­cipe acti­ve­ment à la campagne victo­rieuse de Nico­las Sarkozy lors de la prési­den­tielle de 2007. « Cette soirée élec­to­rale du second tour m’a beau­coup marqué, ce sont mes premières émotions collec­tives. » Devenu par la suite colla­bo­ra­teur de Jean-François Copé, secré­taire géné­ral de l’UMP, il choi­sit de s’in­ves­tir et de s’en­ga­ger à Rillieux-la-Pape, en 2014, conseillé par son ami Philippe Cochet, alors maire de Caluire et Cuire. « Je pars du prin­cipe que la poli­tique, c’est la conquête, la force de convic­tion et la volonté de chan­ger concrè­te­ment la vie des gens. C’est pour cela que j’ai voulu m’in­ves­tir dans une ville de banlieue, une terre de mission. » 

>>>À lire aussi : La nouvelle garde poli­­­­­­­­­­­tique prend le pouvoir à Lyon

Cap sur les légis­la­tives

Élu maire de Rillieux à la surprise géné­rale à seule­ment 30 ans, il est réélu dès le premier tour en 2020 avec 66% des voix et en gagnant tous les bureaux de vote. « Parmi la nouvelle géné­ra­tion qui arrive à droite, je suis celui qui a le plus d’ex­pé­rience parce que j’en suis à mon deuxième mandat, mais je suis toujours le plus jeune en âge par rapport à Jéré­mie Bréaud ou Sébas­tien Michel, ça me permet de les cham­brer. » Réélu en avril dernier à la prési­dence de la Fédé­ra­tion des Répu­bli­cains du Rhône, Alexandre Vincen­det devrait sans surprise reten­ter sa chance aux prochaines légis­la­tives en 2022, cinq ans après avoir été battu lors de cette même élec­tion par Anissa Khed­her

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Audrey Hénocque (1/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Sébas­­­­­­­­­­­tien Michel (2/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Fabien Bagnon (3/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Blan­­­­­­­­­dine Brocard (4/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Anissa Khed­­­­­­­­her (5/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Valen­­­­­­­tin Lungens­­­­­­trass (6/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Gassilloud (7/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Dossus (8/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Jéré­­­­mie Bréaud (9/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Pierre Oliver (10/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Andréa Kota­­rac (11/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Agathe Fort (12/16)

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un email à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter