LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Poli­­­­­­­­tique – La nouvelle garde prend le pouvoir : Andréa Kotarac (11/16)

Publié le 19 juillet 2021

Ils sont les visages de la nouvelle génération politique qui s’installe aujourd’hui dans la métropole. Dans le sillon de Grégory Doucet à Lyon et Cédric Van Styvendael à Villeurbanne qui ont pris le pouvoir quatre ans après le raz-de-marée LREM des législatives de 2017, ces jeunes élus imposent leurs nouveaux codes dans un paysage marqué par deux décennies de « Collombie ».

Andréa Kotarac : 32 ans – Tête de liste RN aux dernières élections régionales

Un grand écart politique. Après ses débuts à gauche derrière Jean-Luc Mélenchon « pour la justice sociale, le fait de ne laisser aucun français sur le bord de la route, la laïcité et le patriotisme », Andréa Kotarac est désormais l’une des figures montantes du Rassemblement national.

Un virage à 180 degrés, que l’ancien conseiller régional entre 2016 et 2019 justifie dans un discours bien rôdé : « J’ai toujours suivi Mélenchon, du PS à La France Insoumise, mais après la présidentielle de 2017 où il avait réussi à réunir 20% des électeurs, il a changé ses positions sur de nombreuses thématiques et nous n’étions plus en accord. J’ai alors considéré que Marine Le Pen était la mieux placée pour défendre l’unité de la nation face à tout ce qui la fracture. »

Le transfuge, mis en lumière à l’échelle nationale après ce ralliement, ne goûte pas franchement à sa médiatisation nouvelle : « La lumière, ce n’est pas que des paillettes. Vous avez surtout des critiques, des insultes ou des menaces à affronter avec courage. Vous engagez une partie de votre personne, votre nom de famille et tout un tas de choses. »

>>>À lire aussi : La nouvelle garde poli­­­­­­­­tique prend le pouvoir à Lyon

« Un pur produit de ma région »

Tête de liste RN lors des dernières régionales, un an après avoir été investi par le parti lors des métropolitaines, Andréa Kotarac qui espérait « faire le meilleur score possible pour faire en sorte que la région avance et soit de nouveau en ordre » n’aura récolté que 11% des suffrages, loin derrière Laurent Wauquiez ou Fabienne Grébert.

Ce proche des réseaux de Marion Maréchal, qui cite Jean-Luc Mélenchon comme Marine Le Pen parmi ses sources d’inspiration politiques, certifie ne s’imaginer aucun destin national dans les prochaines années : « Je suis né en Haute-Savoie, puis je suis venu vivre à Lyon. Je suis un pur produit de ma région et c’est ici que je me sens le mieux donc je n’ai jamais voulu vivre à Paris. Je suis trop attaché à ma terre. »

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Audrey Hénocque (1/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Sébas­­­­­­­­tien Michel (2/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Fabien Bagnon (3/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Blan­­­­­­dine Brocard (4/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Anissa Khed­­­­­her (5/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Valen­­­­tin Lungens­­­trass (6/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Gassilloud (7/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Dossus (8/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Jéré­mie Bréaud (9/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Pierre Oliver (10/16)

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un émail à [email protected]. Merci beaucoup !

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices