LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Poli­­­­­­­tique – La nouvelle garde prend le pouvoir : Pierre Oliver (10/16)

Publié le 16 juillet 2021

Ils sont les visages de la nouvelle génération politique qui s’installe aujourd’hui dans la métropole. Dans le sillon de Grégory Doucet à Lyon et Cédric Van Styvendael à Villeurbanne qui ont pris le pouvoir quatre ans après le raz-de-marée LREM des législatives de 2017, ces jeunes élus imposent leurs nouveaux codes dans un paysage marqué par deux décennies de « Collombie ».

Pierre Oliver : 28 ans – Maire LR du 2e arrondissement

Charmé dans sa jeunesse par la personnalité et les prises de position de Nicolas Sarkozy, Pierre Oliver est le nouveau visage de la droite à Lyon. « Depuis que je suis gamin, je souhaite être élu, précise le maire du 2e arrondissement, accompagné de près dans sa trajectoire politique par Etienne Blanc. Mais il faut savoir attendre le bon moment et un certain alignement des planètes. »

En battant le candidat écologiste Valentin Lungenstrass au second tour, trois mois après avoir devancé Denis Broliquier dans les urnes, pourtant installé dans le fauteuil de maire du 2e arrondissement depuis 2001, « le jeune maire » comme il est souvent nommé sur la Presqu’île, s’est fait un nom sur la scène politique lyonnaise.

« J’avoue avoir été très bien accueilli par des figures qui ont marqué la génération précédente comme Roland Bernard ou Denis Broliquier. J’échange même très régulièrement avec Gérard Collomb par téléphone qui me conseille beaucoup et me permet d’éviter de commettre certaines erreurs », soutient l’élu, très proche également de l’ancien ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux

>>>À lire aussi : La nouvelle garde poli­­­­­­­tique prend le pouvoir à Lyon

« Affronter Grégory Doucet en 2026 »

Mis en lumière par ses nombreuses prises de position sur les réseaux sociaux et à la télévision contre la mairie centrale (sur la question des rodéos place Bellecour notamment), Pierre Oliver s’imagine bien s’imposer comme la seule alternative aux écolos pour l’Hôtel de Ville lors des prochaines élections municipales.

« Je vais me donner les moyens d’être demain la personnalité la plus crédible pour aller affronter Grégory Doucet en 2026. C’est dans un coin de ma tête et je fais partie de la short-list des gens qui peuvent y aller. À nous d’être suffisamment unis, modernes et audibles sur les questions de l’éducation, de l’économie et de l’écologie pour arriver avec un vrai projet de reconquête électorale. »

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Audrey Hénocque (1/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Sébas­­­­­­­tien Michel (2/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Fabien Bagnon (3/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Blan­­­­­dine Brocard (4/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Anissa Khed­­­­her (5/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Valen­­­tin Lungens­­trass (6/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Gassilloud (7/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Dossus (8/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Jérémie Bréaud (9/16)

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un émail à [email protected]. Merci beaucoup !

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices