Poli­­­­­­­­tique – La nouvelle garde prend le pouvoir : Pierre Oliver (10/16)

Ils sont les visages de la nouvelle génération politique qui s’installe aujourd’hui dans la métropole. Dans le sillon de Grégory Doucet à Lyon et Cédric Van Styvendael à Villeurbanne qui ont pris le pouvoir quatre ans après le raz-de-marée LREM des législatives de 2017, ces jeunes élus imposent leurs nouveaux codes dans un paysage marqué par deux décennies de « Collombie ».

Pierre Oliver : 28 ans – Maire LR du 2e arron­dis­se­ment

Charmé dans sa jeunesse par la person­na­lité et les prises de posi­tion de Nico­las Sarkozy, Pierre Oliver est le nouveau visage de la droite à Lyon. « Depuis que je suis gamin, je souhaite être élu, précise le maire du 2e arron­dis­se­ment, accom­pa­gné de près dans sa trajec­toire poli­tique par Etienne Blanc. Mais il faut savoir attendre le bon moment et un certain aligne­ment des planètes. » En battant le candi­dat écolo­giste Valen­tin Lungens­trass au second tour, trois mois après avoir devancé Denis Broliquier dans les urnes, pour­tant installé dans le fauteuil de maire du 2e arron­dis­se­ment depuis 2001, « le jeune maire » comme il est souvent nommé sur la Presqu’île, s’est fait un nom sur la scène poli­tique lyon­naise. « J’avoue avoir été très bien accueilli par des figures qui ont marqué la géné­ra­tion précé­dente comme Roland Bernard ou Denis Broliquier. J’échange même très régu­liè­re­ment avec Gérard Collomb par télé­phone qui me conseille beau­coup et me permet d’évi­ter de commettre certaines erreurs », soutient l’élu, très proche égale­ment de l’an­cien ministre de l’In­té­rieur, Brice Horte­feux

>>>À lire aussi : La nouvelle garde poli­­­­­­­­tique prend le pouvoir à Lyon

« Affron­ter Grégory Doucet en 2026 »

Mis en lumière par ses nombreuses prises de posi­tion sur les réseaux sociaux et à la télé­vi­sion contre la mairie centrale (sur la ques­tion des rodéos place Belle­cour notam­ment), Pierre Oliver s’ima­gine bien s’im­po­ser comme la seule alter­na­tive aux écolos pour l’Hô­tel de Ville lors des prochaines élec­tions muni­ci­pales. « Je vais me donner les moyens d’être demain la person­na­lité la plus crédible pour aller affron­ter Grégory Doucet en 2026. C’est dans un coin de ma tête et je fais partie de la short-list des gens qui peuvent y aller. À nous d’être suffi­sam­ment unis, modernes et audibles sur les ques­tions de l’édu­ca­tion, de l’éco­no­mie et de l’éco­lo­gie pour arri­ver avec un vrai projet de reconquête élec­to­rale.  »

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Audrey Hénocque (1/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Sébas­­­­­­­­tien Michel (2/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Fabien Bagnon (3/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Blan­­­­­­dine Brocard (4/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Anissa Khed­­­­­her (5/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Valen­­­­tin Lungens­­­trass (6/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Gassilloud (7/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Thomas Dossus (8/16)

>>>À lire aussi : La nouvelle garde prend le pouvoir : Jéré­mie Bréaud (9/16)

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­rions avoir votre avis pour nous amélio­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­me­ment à ce ques­tion­naire ou nous envoyer un email à redac@­lyon­de­ci­deurs.com. Merci beau­coup !

Consent choices
Remonter