Frédé­ric Guyot quitte La Vie Claire

Info Lyon Décideurs. Moins d’un an après son arrivée, Frédéric Guyot quitte l’entreprise et la présidence du directoire de l’enseigne de magasins bio. L’annonce a été faite en interne voici quelques jours. C’est Guillaume Despierres, jusqu’alors directeur des opérations qui assure le remplacement.

Lorsque Brigitte Brunel-Marmone quitte offi­ciel­le­ment la prési­dence du direc­toire de La Vie Claire, fin décembre dernier, Régis Pelen, président du conseil de surveillance de l’en­tre­prise n’est pas pressé d’of­fi­cia­li­ser le nom du nouveau patron opéra­tion­nel de l’en­seigne. Inter­rogé par Lyon Déci­deurs les premiers jours de janvier 2021, il juge préma­turé d’évoquer le sujet. De son côté, Frédé­ric Guyot, recruté début septembre pour s’oc­cu­per des nouveaux busi­ness de l’en­seigne et prépa­rer la succes­sion de Brigitte Brunel-Marmone est moins hési­tant. Il confirme sa nomi­na­tion au poste de président du direc­toire et se réjouit de se retrou­ver à la tête d’une « entre­prise qui va très bien, une belle société, entouré des trois autres membres du direc­toire : Hugues Robi­net, Guillaume Despierres et Bruno Pelen ».

Après avoir commencé sa carrière dans l’au­to­mo­bile chez BMW puis chez Midas France, Frédé­ric Guyot est passé par le secteur de la bijou­te­rie comme direc­teur commer­cial, marke­ting et déve­lop­pe­ment de Syna­lia, 1er grou­pe­ment français de bijou­te­rie indé­pen­dants. Il rejoint ensuite Gamm vert comme direc­teur géné­ral délé­gué puis comme direc­teur géné­ral adjoint du groupe In Vivo, le numéro 1 français de la jardi­ne­rie avec 1 400 maga­sins (dont 85% en fran­chise), né du rappro­che­ment de Gamm vert, Delbard et Jardi­land. Il parti­cipe aussi au déve­lop­pe­ment d’en­seignes à domi­nante alimen­taire bio et terroir engagé par In Vivo (marque Frais d’ici, etc). Souvent présenté comme un « homme discret et élégant », appré­cié des équipes avec lesquelles il travaille, Frédé­ric Guyot, homme de marke­ting, quitte donc préci­pi­tam­ment La Vie Claire. Sans expli­ca­tion parti­cu­lière. La direc­tion n’a pas répondu à nos solli­ci­ta­tions, hier.

>>>À lire aussi : Yoann Alarçon retrouve l’en­­tre­­pre­­neu­­riat après un (bref) passage chez Carre­­four

Crois­sance de 16% en 2020

Dans un secteur du bio où la concur­rence est de plus en plus rude (les géants de la distri­bu­tion alimen­taire, Carre­four en tête, sont passés à l’at­taque), l’en­tre­prise avait présenté des résul­tats encou­ra­geants pour 2020 et annoncé qu’elle gardait le cap de la crois­sance pour 2021. Le chiffre d’af­faires de l’en­seigne, sur l’en­semble du réseau affiche une hausse de 16% à 385 millions € l’an dernier avec 1 200 colla­bo­ra­teurs. Tout cela autour d’un réseau de plus de 380 points de vente (deux tiers en fran­chise et un tiers en propre) sur l’en­semble du terri­toire français avec 31 ouver­tures de points de vente. « La Vie Claire reste le réseau N°1 de la fran­chise de la bio  » décla­rait la direc­tion en mars dernier. Créée en 1948, l’en­tre­prise propose une offre riche de plus de 6 000 produits dont plus de 2 000 réfé­rences à sa marque propre.

Le départ de Frédé­ric Guyot a été annoncé offi­ciel­le­ment en interne voici quelques jours. C’est Guillaume Despierres, l’ac­tuel direc­teur des opéra­tions, qui assure l’in­té­rim ou tout simple­ment le rempla­ce­ment du président du direc­toire. Passé par Cap Gemini Consul­ting (2 ans) puis Casino et sa filiale logis­tique Easy­dis pendant 8 ans, Guillaume Despierres a rejoint La Vie Claire en 2015 comme direc­teur admi­nis­tra­tif et finan­cier et DRH avant de prendre la direc­tion des opéra­tions en 2018.

82% pour la famille Pelen

Déte­nue par la famille Pelen depuis une ving­taine d’an­nées à 82% (16% pour la direc­tion et les colla­bo­ra­teurs et 2% pour le Fonds de dota­tion La Vie Claire Eric Pelen), La Vie Claire a été reprise par Distri­borg en 1996, alors contrôlé par Régis Pelen. Lorsque ce dernier cède Distri­borg à Wessa­nen en 2000, il garde avec sa famille la haute main sur La Vie Claire qu’il va relan­cer et redé­ployer autour d’un binôme consti­tué de Brigitte Brunel-Marmone et Benoît Soury.

>>>À lire aussi : Le Lyon­­­nais Benoît Soury grimpe chez Carre­­­four

Régis Pelen se sépare de Benoît Soury en 2018 pour le plus grand plai­sir de Carre­four. Alexandre Bompard confie alors à Benoît Soury la respon­sa­bi­lité du bio pour l’en­semble du groupe avec de belles acqui­si­tions à la clé. Fin 2020, c’est Brigitte Brunel-Marmone qui part à la retraite tout en restant au conseil de surveillance de La Vie Claire. Le dernier épisode du départ de Frédé­ric Guyot semble indiquer que Régis Pelen n’a pas trouvé la martin­gale idéale à ses yeux, pour diri­ger le groupe fami­lial.

Consent choices
Remonter