LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Frédéric Guyot quitte La Vie Claire

Publié le 19 juillet 2021

Info Lyon Décideurs. Moins d’un an après son arrivée, Frédéric Guyot quitte l’entreprise et la présidence du directoire de l’enseigne de magasins bio. L’annonce a été faite en interne voici quelques jours. C’est Guillaume Despierres, jusqu’alors directeur des opérations qui assure le remplacement.

Lorsque Brigitte Brunel-Marmone quitte officiellement la présidence du directoire de La Vie Claire, fin décembre dernier, Régis Pelen, président du conseil de surveillance de l’entreprise n’est pas pressé d’officialiser le nom du nouveau patron opérationnel de l’enseigne. Interrogé par Lyon Décideurs les premiers jours de janvier 2021, il juge prématuré d’évoquer le sujet. De son côté, Frédéric Guyot, recruté début septembre pour s’occuper des nouveaux business de l’enseigne et préparer la succession de Brigitte Brunel-Marmone est moins hésitant. Il confirme sa nomination au poste de président du directoire et se réjouit de se retrouver à la tête d’une « entreprise qui va très bien, une belle société, entouré des trois autres membres du directoire : Hugues Robinet, Guillaume Despierres et Bruno Pelen ».

Après avoir commencé sa carrière dans l’automobile chez BMW puis chez Midas France, Frédéric Guyot est passé par le secteur de la bijouterie comme directeur commercial, marketing et développement de Synalia, 1er groupement français de bijouterie indépendants. Il rejoint ensuite Gamm vert comme directeur général délégué puis comme directeur général adjoint du groupe In Vivo, le numéro 1 français de la jardinerie avec 1 400 magasins (dont 85% en franchise), né du rapprochement de Gamm vert, Delbard et Jardiland. Il participe aussi au développement d’enseignes à dominante alimentaire bio et terroir engagé par In Vivo (marque Frais d’ici, etc). Souvent présenté comme un « homme discret et élégant », apprécié des équipes avec lesquelles il travaille, Frédéric Guyot, homme de marketing, quitte donc précipitamment La Vie Claire. Sans explication particulière. La direction n’a pas répondu à nos sollicitations, hier.

>>>À lire aussi : Yoann Alarçon retrouve l’en­tre­pre­neu­riat après un (bref) passage chez Carre­four

Croissance de 16% en 2020

Dans un secteur du bio où la concurrence est de plus en plus rude (les géants de la distribution alimentaire, Carrefour en tête, sont passés à l’attaque), l’entreprise avait présenté des résultats encourageants pour 2020 et annoncé qu’elle gardait le cap de la croissance pour 2021. Le chiffre d’affaires de l’enseigne, sur l’ensemble du réseau affiche une hausse de 16% à 385 millions € l’an dernier avec 1 200 collaborateurs. Tout cela autour d’un réseau de plus de 380 points de vente (deux tiers en franchise et un tiers en propre) sur l’ensemble du territoire français avec 31 ouvertures de points de vente. « La Vie Claire reste le réseau N°1 de la franchise de la bio » déclarait la direction en mars dernier. Créée en 1948, l’entreprise propose une offre riche de plus de 6 000 produits dont plus de 2 000 références à sa marque propre.

Le départ de Frédéric Guyot a été annoncé officiellement en interne voici quelques jours. C’est Guillaume Despierres, l’actuel directeur des opérations, qui assure l’intérim ou tout simplement le remplacement du président du directoire. Passé par Cap Gemini Consulting (2 ans) puis Casino et sa filiale logistique Easydis pendant 8 ans, Guillaume Despierres a rejoint La Vie Claire en 2015 comme directeur administratif et financier et DRH avant de prendre la direction des opérations en 2018.

82% pour la famille Pelen

Détenue par la famille Pelen depuis une vingtaine d’années à 82% (16% pour la direction et les collaborateurs et 2% pour le Fonds de dotation La Vie Claire Eric Pelen), La Vie Claire a été reprise par Distriborg en 1996, alors contrôlé par Régis Pelen. Lorsque ce dernier cède Distriborg à Wessanen en 2000, il garde avec sa famille la haute main sur La Vie Claire qu’il va relancer et redéployer autour d’un binôme constitué de Brigitte Brunel-Marmone et Benoît Soury.

>>>À lire aussi : Le Lyon­­nais Benoît Soury grimpe chez Carre­­four

Régis Pelen se sépare de Benoît Soury en 2018 pour le plus grand plaisir de Carrefour. Alexandre Bompard confie alors à Benoît Soury la responsabilité du bio pour l’ensemble du groupe avec de belles acquisitions à la clé. Fin 2020, c’est Brigitte Brunel-Marmone qui part à la retraite tout en restant au conseil de surveillance de La Vie Claire. Le dernier épisode du départ de Frédéric Guyot semble indiquer que Régis Pelen n’a pas trouvé la martingale idéale à ses yeux, pour diriger le groupe familial.

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices