Bourse & Valeurs #84, avec
Valé­rie Lorentz-Poin­sot (Boiron)

Invi­tée de Bourse & Valeurs : Valé­rie Lorentz-Poin­sot, direc­trice géné­rale de Boiron qui commente les résul­tats semes­triels du leader de l’ho­méo­pa­thie.

Un semestre compliqué, lié à la fois au contexte de crise sani­taire et à l’en­trée en vigueur du dérem­bour­se­ment de l’ho­méo­pa­thie et la mise en place du plan social de l’en­tre­prise. Sur les six premiers mois de l’an­née, Boiron enre­gistre un recul d’ac­ti­vité de 25% à 190 millions € et un résul­tat opéra­tion­nel néga­tif de 11 millions €.

Le deuxième trimestre a permis toute­fois à Boiron de renouer légè­re­ment avec la crois­sance et de déga­ger 15 millions € de ventes liées aux diver­si­fi­ca­tions (nouveaux produits, auto­tests anti­gé­niques en phar­ma­cie, probio­tiques). Sur l’en­semble de l’exer­cice, Valé­rie Lorentz-Poin­sot anti­cipe un recul de chiffre d’af­faires, mais espère déga­ger un résul­tat opéra­tion­nel posi­tif. A l’in­ter­na­tio­nal, Boiron cible l’Asie avec un déve­lop­pe­ment attendu à Shan­ghaï.

Remonter