Le jeu mobile lyon­nais Neopo­lis lève 2,5 millions d’eu­ros

Après avoir trans­formé des villes de cinq pays euro­péens en immenses terrains de jeu depuis 2 ans, la start-up lyon­naise Neopo­lis pour­suit son expan­sion avec une levée de fonds de plus de 2,5 millions d’eu­ros. Pensé comme un « Mono­poly à ciel ouvert » qui propose d’ache­ter les vrais bâti­ments des villes dans lesquels on se trouve, le jeu mobile a été créé par trois amis Ben Kalten­baek, Roland Lami­dieu et Lucas Odion, sur le modèle du phéno­mène Poke­mon Go : « Nous nous sommes rendu compte que le reality game repré­sen­tait l’ave­nir car il permet de jouer dans le monde réel. La genèse de Neopo­lis part de là », explique Ben Kalten­baek. Après une vidéo promo­tion­nelle sur la ville de Lyon qui a atteint les 200 000 vues en 2019, l’ap­pli­ca­tion est lancée dans les 50 plus grandes villes de France, et a immé­dia­te­ment rencon­tré le succès : « Nous avons tout de suite créé une commu­nauté autour du jeu, c’est ce qui nous a permis de nous déve­lop­per ». 

« Passer à l’échelle mondiale » 

L’an­née 2020 a vu Neopo­lis recru­ter de nouveaux colla­bo­ra­teurs, ce qui lui a permis d’étof­fer son jeu pour des résul­tats en constante hausse, jusqu’à atteindre un million de télé­char­ge­ments en 2021. La levée de fonds regroupe un fonds d’in­ves­tis­se­ments, Level-up, BPI France et des busi­ness-angels spécia­li­sés dans l’in­dus­trie du gaming : « C’est une chance de pouvoir réali­ser cette levée de fonds avec des spécia­listes comme Thibaut Elzière, Hubert Thie­blot, Eduardo Ronzano, Julien Roma­netto, cela péren­nise notre projet à long terme ». Avec ses nouveaux moyens, la start-up aux 12 colla­bo­ra­teurs veut désor­mais conqué­rir le monde, avec un lance­ment aux États-Unis prévu pour début 2022 : « C’est notre prin­ci­pal objec­tif, et ce sera notre rampe de lance­ment pour passer à l’échelle mondiale », précise Ben Kalten­baek.

Consent choices
Remonter