Premier inves­tis­se­ment d’AMDG Private Equity dans DBS

La société de capi­tal inves­tis­se­ment de Vanessa Rous­set et Thomas Barro­chin vient de fina­li­ser sa première prise de parti­ci­pa­tion dans le Groupe DBS, spécia­lisé dans la collecte, le trai­te­ment et la valo­ri­sa­tion des déchets (issus du BTP). Une prise de parti­ci­pa­tion mino­ri­taire (infé­rieure à 34%, mais signi­fi­ca­tive avec un pacte d’ac­tion­naires à la clé) pour permettre à l’en­tre­prise de Colom­bier-Saugnieu d’in­ten­si­fier sa poli­tique d’in­ves­tis­se­ment en doublant sa capa­cité de produc­tion par la construc­tion d’une deuxième chaîne de tri.

Diri­gée par David Hernan­dez, DBS a réalisé 12 millions € de chiffre d’af­faires en 2020 avec 35 sala­riés, une bonne renta­bi­lité et une crois­sance soute­nue de 20% par an. L’objec­tif est d’ar­ri­ver à 20 millions € d’ici à 2026. DBS (Dépôt Bennes Services, à l’ori­gine) béné­fi­cie d’une impor­tante réserve foncière pour faire face à ses déve­lop­pe­ments futurs. « Nous avons choisi AMDG comme parte­naire entre­pre­neu­rial de confiance et de proxi­mité pour nous accom­pa­gner dans notre fort déve­lop­pe­ment futur », explique David Hernan­dez.

3,5 millions appor­tés par les créa­teurs

Avec cet inves­tis­se­ment réalisé via le fonds Crois­sance PME1, AMDG Private Equity a bouclé sa première parti­ci­pa­tion. Une deuxième devrait suivre prochai­ne­ment. Le closing de la société de gestion agréée par l’AMF devrait s’éta­blir à 35 millions €, montant atteint le mois prochain. Les deux asso­ciés fonda­teurs d’AMDG Private Equity, Vanessa Rous­set comme prési­dente, et Thomas Barro­chin, direc­teur géné­ral, ont apporté, à eux deux, 3,5 millions €. D’une durée de vie clas­sique de 10 ans, le fonds Crois­sance PME1 devrait être investi dans les 5 ans qui viennent.

AMDG, la maison mère d’AMDG Private Equity, est une société de gestion spécia­li­sée dans l’in­ves­tis­se­ment immo­bi­lier, créée par Vanessa Rous­set et Robert Mancini. Elle a annoncé en début 2021 le lance­ment d’un nouveau fonds AMDG Remploi (48 millions € collec­tés), éligible au dispo­si­tif fiscal de « l’ap­port cession » et dédié à des opéra­tions de créa­tion de valeur de type marchand de biens, dans les prin­ci­pales métro­poles françaises. Avec l’ef­fet de levier, AMDG Remploi devrait inves­tir 175 millions € en 2021. Vanessa Rous­set a aussi lancé la commer­cia­li­sa­tion d’un OPCI dédié à la loca­tion meublée, AMDG Loca­tion meublée, qui permet aux sous­crip­teurs de profi­ter pour la majeure partie des reve­nus distri­bués, du régime attrac­tif du LMNP (Loueur meublé non profes­sion­nel).

Remonter