Réseau TCL : Keolis Lyon se prépare face la concur­rence

Keolis Lyon se prépare aux transformations à venir sur la prochaine exploitation du réseau souhaitée par le Sytral et son président Bruno Bernard. Attentif, mais pas effrayé, l’exploitant historique du réseau TCL précise ses positions, alors que l’annonce d’un alotissement du réseau lors du prochain appel d’offres devrait être officialisée dans les prochaines semaines.

En marge de la grande consul­ta­tion publique autour du déve­lop­pe­ment du réseau métro dans la région lyon­naise lancée mardi par le Sytral, l’au­to­rité orga­ni­sa­trice des trans­ports en commun lyon­nais devrait dévoi­ler, d’ici la fin de l’an­née, les conclu­sions de son étude menée sur la future exploi­ta­tion du réseau TCL. Exploi­tant histo­rique de la quasi-tota­lité du réseau dans le cadre d’une délé­ga­tion de service public (renou­ve­lée tous les six ans), Keolis Lyon pour­rait ainsi voir son rôle gran­de­ment s’af­fai­blir en fonc­tion des prochains choix dictés par le Sytral

Alors qu’elle arri­vait à terme en décembre 2022, la DSP, qui lie le Sytral à Keolis Lyon, a été prolon­gée de 18 mois en février dernier et court désor­mais jusqu’en juin 2024. Le temps pour les nouveaux élus du Sytral de réflé­chir à un éven­tuel « alotis­se­ment » du réseau TCL. Un nouveau modèle qui rebat­trait les cartes en profon­deur. Keolis Lyon pour­rait ainsi ne s’oc­cu­per plus que de l’ex­ploi­ta­tion des métros, tandis que d’autres entre­prises concur­rentes (Trans­dev, Veolia Tran­sport,…) récu­pé­re­raient le marché des bus, tram­ways, funi­cu­laires ou lignes télé­phé­riques. La fin donc, d’un Keolis tout puis­sant dans la métro­pole.

« On fera tout pour que ce contrat se prolonge »

Une hypo­thèse forcé­ment surveillée de près par Laurence Eymieu, direc­trice géné­rale de Keolis Lyon : « Nous avons un client, le Sytral, qui est une auto­rité orga­ni­sa­trice. Il faut savoir s’adap­ter à ses souhaits, à sa demande, faire preuve d’écoute et de compré­hen­sion. Il y a cette hypo­thèse d’alo­tir le réseau qui circule, mais à ce stade, l’étude du Sytral n’est pas fina­li­sée et la déci­sion poli­tique n’est pas prise. Il appar­tient donc aux élus de se déci­der sur ce sujet. » 

Dans l’at­tente des conclu­sions de l’étude du Sytral, les équipes de Keolis Lyon se préparent donc à répondre à cet appel d’offres inédit, sans préci­ser si le groupe se posi­tion­nera sur la tota­lité des futurs lots. « Tant que la déci­sion poli­tique n’est pas prise, nous n’avons pas de réelle visi­bi­lité sur le sujet. Donc la stra­té­gie commer­ciale sera déci­dée en temps et en heure, pour­suit Laurence Eymieu. On sait qu’il y aura une énorme concur­rence et qu’il faudra travailler avec. La seule chose que je puisse dire, c’est que nous avons un réseau perfor­mant, avec des équipes enga­gées et moti­vées. Le groupe Keolis est très atta­ché à l’ex­ploi­ta­tion de ce réseau TCL. On fera donc tout pour que ce contrat se prolonge, même si nous ne savons pas encore quelle forme il pren­dra. » 

Consent choices
Remonter