GL Events renoue avec la crois­sance et signe une Arena au Brésil

Avec un chiffre d’af­faires de 437,8 millions € à fin septembre 2021, GL Events affiche une crois­sance de 19,2% par rapport à septembre 2020. Si l’on compare aux neuf premiers mois de 2019, avant la crise sani­taire, le groupe d’Olivier Ginon, reste encore en repli de 48,5%. Mais, une inflexion indé­niable appa­rait depuis le 1er juillet avec une reprise mani­feste. « Après un 1er semestre d’ac­ti­vité en recul par rapport à 2019 et 2020, notre métier retrouve ses marques, démontre sa rési­lience et affiche une dyna­mique de reprise », constate le PDG de GL Events. En France, avec l’ins­tau­ra­tion du pass sani­taire, le dernier quadri­mestre bat son plein qu’il s’agisse des salons, foires et événe­ments sans contrainte de jauges. Eurexpo accueille actuel­le­ment Pollu­tec, après Global Indus­trie, le SIRHA et avant Equita et Solu­trans en novembre. Sur le seul 3ème trimestre, avec 228 millions € de chiffre d’af­faires, GL Events n’est plus qu’en repli de 10% par rapport au 3ème trimestre 2019. L’ac­ti­vité du groupe lyon­nais a tout simple­ment doublée entre le 2ème et le 3ème trimestre. A l’in­ter­na­tio­nal, l’Asie dépasse à fin septembre son niveau d’ac­ti­vité 2019. L’Amé­rique du Sud reste, quant à elle, sous contrainte. Le 4ème trimestre devrait enre­gis­trer une nouvelle progres­sion d’ac­ti­vité par rapport aux trimestres précé­dents avec un agenda d’évé­ne­ments bien rempli : Expo­si­tion univer­selle de Dubaï, FIFA Arab Cup, COP 26

Olivier Ginon confirme viser un chiffre d’af­faires proche de 700 millions € sur l’en­semble de l’an­née 2021, dont envi­ron 500 millions pour le seul second semestre. Et ce, avec un résul­tat net part du groupe posi­tif. GL Events ajoute qu’il ne prévoit pas de réali­ser d’aug­men­ta­tion de capi­tal pour accom­pa­gner son retour au niveau d’ac­ti­vité pré-crise. Il dispose de 570 millions € de liqui­di­tés, inté­grant la 3ème ligne de PGE tirée.

Une bonne nouvelle n’ar­ri­vant jamais seule, GL Events annonce ce vendredi, être entré en négo­cia­tion exclu­sive avec Live Nation et Oak View Group, deux leaders mondiaux du diver­tis­se­ment, pour construire et exploi­ter une Arena d’une capa­cité de 20 000 places, unique à Sao Paulo. L’in­ves­tis­se­ment sera porté en tota­lité par Live Nation et Oak View Group. Les travaux débu­te­ront au second semestre 2022 pour une inau­gu­ra­tion prévue en 2024. L’Arena Sao Paulo, équi­pée des dernières tech­no­lo­gies et conçue dans le respect des enjeux liés à la construc­tion respon­sable et au déve­lop­pe­ment durable, accueillera des concerts, des événe­ments spor­tifs et des spec­tacles. Cette annonce marque le début du réamé­na­ge­ment de la zone d’Anhembi, dont GL events a remporté la conces­sion auprès de la ville de Sao Paulo pour une durée de 30 ans qui compren­dra un vaste programme immo­bi­lier, un centre des congrès et un boule­vard cultu­rel. Le contrat devrait être signé d’ici la fin de l’an­née 2021. « Nous sommes ravis de nous asso­cier à Oak View Group et Live Nation Enter­tain­ment pour initier le déve­lop­pe­ment du complexe d’An­hembi. Ce dernier a besoin d’une struc­ture complète évène­men­tielle et de diver­tis­se­ment pour assoir sa posi­tion. Nous sommes impa­tients de mettre en place des syner­gies entre l’Arena de Sao Paulo et notre réseau de sites, notam­ment avec la Jeunesse Arena de Rio de Janeiro », conclut Olivier Ginon. Faute d’avoir décro­ché, en son temps, l’Arena de l’ASVEL, GL Events montre que son savoir-faire est large­ment reconnu à l’in­ter­na­tio­nal, au Brésil notam­ment avec Sao Paulo et Rio de Janeiro.

Remonter