OL Groupe : perte histo­rique de 107 millions € pour Jean-Michel Aulas

Un chiffre d’affaires en chute de 35% à 177,4 millions € et un résultat négatif de 107 millions €. Exercice 2020/2021 compliqué pour l’OL, privé de Coupe d’Europe l’an dernier et de recettes billetterie. Le club estime à 150 millions € l’impact direct et indirect de la pandémie.

C’était attendu depuis le début de l’exer­cice 2020/2021 : avec des recettes billet­te­rie inexis­tantes (-94%), des events à – 83%, des droits TV et marke­ting à – 29% et des ventes de joueurs en chute de 35%, le chiffre d’af­faires de l’exer­cice clos le 30 juin dernier chute de 35% à 177,4 millions €, soit 94 millions € de moins que lors de l’exer­cice anté­rieur. Forcé­ment, l’ab­sence de Ligue des Cham­pions pour l’OL a pesé lourd aussi. Si bien que les pertes d’OL Groupe affichent un record histo­rique de 107 millions, presque trois fois plus élevé que l’an­née précé­dente, juste péna­li­sée sur son dernier trimestre. Au total, Jean-Michel Aulas estime à 150 millions € l’im­pact direct et indi­rect de la pandé­mie (en incluant la défaillance de Média­pro et l’ab­sence de coupe d’Eu­rope).

Objec­tif ambi­tieux pour 2025

L’en­det­te­ment net de tréso­re­rie s’éta­blit à 303,3 millions €. L’OL se montre néan­moins confiant pour l’exer­cice en cours et parle de « pers­pec­tives favo­rables dans un contexte de reprise des acti­vi­tés en France et en Europe. OL Groupe a signé récem­ment plusieurs parte­na­riats majeurs avec MG Motor, OOGar­den, AliEx­press ou Fagor. Il espère ainsi pouvoir réali­ser une nouvelle crois­sance de ses reve­nus de parte­na­riats qui pour­raient atteindre un nouveau record d’en­vi­ron 38 millions € en 2021/2022. Le club va béné­fi­cier aussi des recettes liées à sa parti­ci­pa­tion à l’Europa Ligue, même si elles ne sont pas aussi élevées que celles de la Ligue des Cham­pions qui lui est passée sous le nez à cause d’une défaite à domi­cile face à Nice lors de la dernière jour­née de cham­pion­nat.

Si Jean-Michel Aulas main­tient son objec­tif de 400 à 420 millions € de chiffre d’af­faires avec un EBE de 100 millions €, il préfère le déca­ler d’un an, soit au terme de la saison 2024/2025, plutôt qu’en 2023/2024. Parmi les bonnes nouvelles, l’OL a signé récem­ment un accord commer­cial avec Live Nation Enter­tain­ment, 1ère entre­prise de diver­tis­se­ment au monde, pour sa future Arena qui complè­tera l’offre Events du groupe et accueillera les matchs d’Euro­league de LDLC Asvel.

Consent choices
Remonter