Santé : exten­sion de 5 000 m2 pour Carso à Vénis­sieux

Le labo­ra­toire lyon­nais d’ana­lyse des eaux et de l’en­vi­ron­ne­ment va ajou­ter d’ici à 2024, 5 000 m2 aux 10 000 m2 de son site vénis­sian. Un inves­tis­se­ment de plus de 7 millions € annoncé quelques jours avant l’ou­ver­ture du salon Pollu­tec à Eurexpo sur lequel Carso sera présent.

Spécia­lisé dans l’ana­lyse des eaux et de l’en­vi­ron­ne­ment, mais aussi des produits agroa­li­men­taires et phar­ma­ceu­tiques, le groupe lyon­nais Carso renforce son implan­ta­tion histo­rique à Vénis­sieux. Le précé­dent bâti­ment de 10 000 m2, livré en 2015, va béné­fi­cier d’une exten­sion de 5 000 m2 d’ici à fin 2024 (1 500 m2 fin 2022 et 3 500 m2 fin 2024). Un inves­tis­se­ment de 2 millions € pour la 1ère phase, soit un peu plus de 7 millions pour la tota­lité de l’agran­dis­se­ment. Un nouveau bâti­ment destiné à accom­pa­gner la crois­sance du groupe et de sa filiale Carso LSEHL (Labo­ra­toire santé envi­ron­ne­ment et hygiène de Lyon).

Le groupe lyon­nais dirigé par Bruno Schnepp et sa filiale lyon­naise analysent plus de 25 millions de para­mètres (bacté­rio­lo­giques, viro­lo­giques, pesti­cides et rési­dus médi­ca­men­teux, métaux toxiques, radio­ac­ti­vité, légion­nelles) pour des clients qui vont des ARS (Agences régio­nales de santé) et agences de l’eau, aux indus­triels de l’éner­gie, des secteurs chimie, agroa­li­men­taire, phar­ma­cie et cosmé­tique. Avec 3 000 personnes dont 800 à Lyon, 34 filiales, 40 implan­ta­tions en France et 10 à l’étran­ger, Carso a réalisé 200 millions € de chiffre d’af­faires en 2020. Son capi­tal se répar­tit entre Bruno Schnepp, son patron, et un pool de finan­ciers dans lesquels on retrouve Raise, Emz, Unigrains et le Lyon­nais Sipa­rex.

Remonter