Vincent Gaud, futur président de la Chambre régio­nale de Métiers et de l’Ar­ti­sa­nat

Victoire des listes « Fiers d’être artisans » dans 7 départements sur 12 en Auvergne-Rhône-Alpes. L’alliance CPME-FFB garde le majorité de la Chambre régionale qui devrait être présidée à partir du 4 novembre par Vincent Gaud, à la tête de deux entreprises du bâtiment dans l’Ain. Il n’exclut pas d’ouvrir son exécutif à l’U2P.

Grande stabi­lité en Auvergne-Rhône-Alpes pour les élec­tions consu­laires des Chambres de Métiers et de l’Ar­ti­sa­nat. L’al­liance CPME – FFB (Fédé­ra­tion française du Bâti­ment) l’em­porte dans 7 dépar­te­ments (Ain, Allier, Cantal, Drôme, Loire, Haute-Loire et Rhône), tandis que l’U2P (Union des entre­prises de proxi­mité) gagne dans 5 dépar­te­ments (Ardèche, Isère, Puy-de-Dôme, Savoie et Haute-Savoie). Seuls deux dépar­te­ments changent de « couleurs » : la CPME décroche l’Al­lier, tandis que l’U2P acquiert l’Isère, jusque-là aux mains de la CPME. Le prin­ci­pal ensei­gne­ment à rete­nir de ce scru­tin, c’est un taux d’abs­ten­tion histo­rique avec tout juste 9% de votants, à l’is­sue de 2 semaines de vote par corres­pon­dance (par cour­rier ou élec­tro­nique). La présence de deux listes (comme il y a deux ans) n’a pas dopé la parti­ci­pa­tion qui chute de près de 5 points par rapport au précé­dent scru­tin. L’en­semble des micro-entre­pre­neurs qui pouvaient voter (repré­sen­tant près de 50% des ressor­tis­sants) ne se sont visi­ble­ment pas sentis concer­nés. Au siège de la CPME, au-delà de la satis­fac­tion de la victoire, on ne peut que consta­ter « des rela­tions disten­dues entre les élec­teurs poten­tiels et les Chambres. Ça ne parle pas aux gens. Ils ne comprennent pas à quoi servent les CMA  ». Même son de cloche du côté de l’U2P : « Le taux de parti­ci­pa­tion est iden­tique dans la région et au niveau natio­nal. Les arti­sans ne se sentent pas concer­nés. Ils sont acca­pa­rés par la reprise d’ac­ti­vité et consi­dèrent que les CMA n’ont pas d’im­pact direct sur la vie de leur entre­prise ».

Campagne clean avec l’U2P

Sur l’ana­lyse du scru­tin, la CPME se réjouit d’avoir creusé l’écart dans le Rhône (400 voix d’avance), tandis que l’U2P regrette d’avoir perdu de très peu en Loire et Haute-Loire, mais affiche la satis­fac­tion d’avoir conquis l’Isère.

Dans la nouvelle assem­blée de la Chambre régio­nale de Métiers et de l’Ar­ti­sa­nat -CRMA-, les listes « Fiers d’être arti­sans Auvergne-Rhône-Alpes » dispo­se­ront de 54 sièges sur 96. Une majo­rité abso­lue qui permet­tra à la tête de liste régio­nale de ces listes, Vincent Gaud, de briguer la prési­dence lors de la séance d’ins­tal­la­tion de la chambre consu­laire le 4 novembre prochain. Un homme de l’Ain prend la suite d’un président de la Haute-Loire (Serge Vidal). A tout juste 47 ans, Vincent Gaud dirige deux entre­prises arti­sa­nales dans le secteur du bâti­ment, la SARL Gaud, spécia­li­sée en salle de bain clés en mains basée à Polliat et la SARL Char­vin-Gaud spécia­li­sée en chauf­fage, main­te­nance et instal­la­tions située à Vonnas. Chaque entre­prise compte 6 sala­riés. Passionné de sport, le futur président de la CRMA est admi­nis­tra­teur de la JL Bourg Basket et parte­naire de l’Union Spor­tive Bres­sane Pays de l’Ain (USBPA) qui évolue en Pro D2. Celui qui se présente volon­tiers comme un épicu­rien est très impliqué dans la défense et le déve­lop­pe­ment de l’ar­ti­sa­nat. Président de la CMA de l’Ain depuis 2016, il est aussi délé­gué régio­nal du Conseil de l’Ar­ti­sa­nat de la FFB AURA et membre du bureau du Conseil Natio­nal de l’Ar­ti­sa­nat de la FFB. Il accède à la prési­dence de la CRMA au moment où cette dernière voit ses préro­ga­tives renfor­cées, les chambres dépar­te­men­tales perdant leur entité juri­dique.

« Cette régio­na­li­sa­tion, syno­nyme de décon­nexion par rapport aux situa­tions dépar­te­men­tales, explique en partie le faible taux de parti­ci­pa­tion, mais je suis satis­fait de ce résul­tat, déclare Vincent Gaud. Déçu d’avoir perdu l’Isère, mais dans le Rhône et l’Ain, nous réali­sons les 3e et 4e plus gros écarts en France. Les dépar­te­ments ruraux ont plus voté. Enfin, je tiens à souli­gner, comme je l’ai dit à Fabienne Munoz, que je me réjouis de la façon dont la campagne s’est dérou­lée sur le terrain avec l’U2P qui a été très clean ». Vincent Gaud pour­rait-il ouvrir son exécu­tif régio­nal à ses anciens adver­saires de l’U2P ? « J’y réflé­chis et je discute », conclut-il. La CRMA Auvergne-Rhône-Alpes, instal­lée à la Confluence, dispose d’un budget de 55 millions € (hors CFA) avec un effec­tif de 680 sala­riés répar­tis sur tout le terri­toire régio­nal.

Consent choices
Remonter