Grégory Doucet dévoile le programme de la Fête des Lumières

Le programme de la Fête des Lumières a été annoncé ce lundi 8 novembre au Musée des Beaux-Arts lors d’une conférence de presse en compagnie du maire Grégory Doucet, de Julien Pavillard le Directeur des Evénements à la Ville de Lyon, et en présence des différents organisateurs et artistes. La ville annonce une édition « grandiose et intime ».

Un mois jour pour jour avant le retour de la Fête des Lumières, Grégory Doucet et ses équipes ont dévoilé ce lundi 8 novembre le contenu de l’édi­tion 2021 à l’oc­ca­sion d’une confé­rence de presse orga­ni­sée au Musée des Beaux-Arts. Au total, plus de 31 instal­la­tions qui seront mises en place, pour un budget de 2,2 millions d’eu­ros (hors mécé­nat). Se dérou­lant du mercredi 8 au samedi 11 décembre, « La Fête des Lumières 2021 sera à la fois gran­diose et intime. Ce sera le premier grand événe­ment depuis la pandé­mie dans le pays », explique Grégory Doucet

La jeunesse et la nature

Les Lyon­nais pour­ront profi­ter des illu­mi­na­tions de 19h à 23h le mercredi et le jeudi, et de 18h à minuit le vendredi et le samedi. Après une édition 2020 marquée par la crise sani­taire, la Fête des Lumières est de retour sous sa forme « clas­sique ». Axée sur la liberté des créa­tions artis­tiques et la nature, elle met en lumière les jeunes talents avec plus de 150 étudiants qui parti­cipent à l’or­ga­ni­sa­tion. Les lieux incon­tour­nables des illu­mi­na­tions font leur retour au centre de l’évé­ne­ment : la place Belle­cour accueillera une vague géante, la place des Terreaux verra un « Lapin dans la Lune », ou encore la Cathé­drale Saint-Jean qui sera éclai­rée par un grand « Iris ». Le parc de la Tête d’Or accueillera pour la première fois 3 œuvres, tout comme le parc Blan­dan qui offre la possi­bi­lité aux enfants de profi­ter d’une fête foraine revi­si­tée à l’ère des nouvelles tech­no­lo­gies.

« Nous avons élargi l’évé­ne­ment en choi­sis­sant des lieux sécu­ri­sés », précise Grégory Doucet qui a égale­ment annoncé le retour de l’opé­ra­tion cari­ta­tive « Lumi­gnons du cœur », qui seront dépo­sés sur une fresque sur la place des Jaco­bins. L’argent collecté sera reversé à l’as­so­cia­tion Gaelis, qui défend les droits des étudiants. Le masque sera de rigueur pendant l’in­té­gra­lité de la Fête dont l’or­ga­ni­sa­tion n’est pas (encore) remise en cause malgré les prochaines annonces d’Emma­nuel Macron.

Remonter