Boiron a livré 1,250 million d’au­to­tests en 24 heures

Depuis la fin de l’an­née, les Labo­ra­toires Boiron enchaînent record sur record en termes de livrai­son d’auto­tests anti­gé­niques de diagnos­tic rapide aux phar­ma­cies. Autour de Noël, le leader de l’homéo­pa­thie a livré autour de 300 000 auto­tests par jour. Chiffre qui est monté, cette semaine, à 1 250 000 le lende­main de l’an­nonce par le Premier ministre d’une simpli­fi­ca­tion du proto­cole sani­taire dans les écoles avec l’at­tri­bu­tion de 3 auto­tests gratuits par enfant devant se faire tester. Autant dire, un rythme effréné que l’en­tre­prise de Mess­simy s’ef­force de suivre au mieux.

Les auto­tests anti­gé­niques sont une des diver­si­fi­ca­tions mises en place par Boiron en 2021 (avec les probio­tiques et la parti­ci­pa­tion à un appel à candi­da­ture euro­péen concer­nant le canna­bis médi­cal). Le labo­ra­toire homéo­pa­thique a passé un accord avec la société bretonne NG Biotech en avril dernier.

Cette entre­prise française fami­liale conçoit et fabrique en France Nino­na­sal, un auto­test par prélè­ve­ment nasal d’un usage simple et qui offre une lecture des résul­tats en quelques minutes. L’en­tre­prise lyon­naise réalise le condi­tion­ne­ment de ces auto­tests (packa­ging primaire et secon­daire) et en assure la distri­bu­tion, via son réseau d’éta­blis­se­ments de distri­bu­tion répar­tis sur le terri­toire français. Boiron travaille aussi avec des parte­naires asia­tiques dont les produits béné­fi­cient d’une certi­fi­ca­tion CE. Les auto­tests anti­gé­niques auront permis à Boiron de finir l’an­née 2021 (1er exer­cice du dérem­bour­se­ment complet de l’ho­méo­pa­thie) de façon active. Le chiffre d’af­faires 2021 du groupe dirigé par Valé­rie Lorentz-Poin­sot (photo) sera connu jeudi soir prochain.

Remonter