Capi­tal risque : 670 millions d’eu­ros levés en Auvergne-Rhône-Alpes en 2021

Année 2021 record pour les levées de fonds des start up dans la région : 71 opérations pour 670 millions € levés. Auvergne-Rhône-Alpes conserve sa 2e place derrière l’Ile-de-France, mais devant l’Occitanie, PACA et la Nouvelle Aquitaine.

Alors qu’Emma­nuel Macron fêtait hier la 25elicorne (*) française avec trois ans d’avance sur le calen­drier fixé, EY confir­mait la belle santé de la French Tech en publiant son étude annuelle sur le capi­tal risque. Certes, la France arrive en 3e posi­tion sur le conti­nent euro­péen après le Royaume Uni (32,4 milliards d’eu­ros de levées de fonds) et l’Al­le­magne (16,2 milliards). Mais avec 11,6 milliards levés à travers 784 opéra­tions, la France enre­gistre une progres­sion de 26% en volume et de 115% en valeur.

L’étude d’EY recense les opéra­tions de finan­ce­ment en fonds propres des entre­prises en phase de créa­tion ou durant les premières années d’exis­tence réalisé sur l’en­semble de l’an­née 2021. Soit un montant moyen de près de 15 millions € par opéra­tion, sachant que 22 opéra­tions ont repré­senté des tours supé­rieurs à 100 millions €, captant plus de 5 milliards d’eu­ros. L’Ile-de-France capte, à elle seule, 80% de ces inves­tis­se­ments (soit 9,3 milliards pour 467 opéra­tions), ne lais­sant « que » 20% à toutes les autres régions réunies. Pour Franck Sebag, asso­cié EY, « la France est aujourd’­hui une place forte de l’éco­sys­tème euro­péen au sein duquel plus de 115 milliards d’eu­ros ont été inves­tis en 2021 (…) Paris se situe dans le Top 10 mondial des villes les plus attrac­tives au monde ».

3 start up rhoda­niennes dans le Top 5 régio­nal

Derrière l’Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes conservent sa 2e place avec 71 opéra­tions pour 670 millions levés, soit 5,8% des inves­tis­se­ments en valeur. C’est la région Occi­ta­nie qui arrive sur la 3e marche du podium avec 44 opéra­tions et 531 millions inves­tis, soit un bond spec­ta­cu­laire par rapport à 2020. Arrivent ensuite, mais loin derrière : PACA avec 305 millions € et la Nouvelle Aqui­taine avec 207 millions, puis les Pays de la Loire, la Bretagne et les Hauts de France.

« La région Auvergne-Rhône-Alpes confirme le dyna­misme de son écosys­tème. Parmi le Top 10 des levées réali­sées dans cette région, la Fintech se distingue aux côtés des tradi­tion­nels secteurs des life sciences & clean­tech », détaille Loïc Jeam­brun, avocat-asso­cié EY Société d’Avo­cats région Auvergne-Rhône-Alpes (photo). Le Top 5 des levées en Auvergne-Rhône-Alpes fait appa­raître deux entre­prises iséroises aux premières places avec eCen­tial Robo­tics (100 millions) et Verkor (100 millions). Les trois suivantes sont des entre­prises rhoda­niennes : Agicap (82 millions levés et 600 recru­te­ments annon­cés en 2022 – voir article du 10 janvier : https://lyon­de­ci­deurs.com/2022/01/actu/agicap-recrute-600-personnes-dont-300-a-lyon/) créée par trois entre­pre­neurs lyon­nais, Amolyt Pharma (72,7 millions) et Inova Soft­ware (60 millions). Autre­ment dit 415 millions € levés par 5 entre­prises sur les 670 millions d’eu­ros levés au total sur 71 opéra­tions. Il est vrai qu’en Auvergne-Rhône-Alpes, à la diffé­rence d’autres régions, le nombre de levée de fonds a baissé l’an dernier (passant de 82 en 2020 à 71 en 2021). Si les montants ont augmenté (passant de 431 à 670 millions), c’est juste­ment parce qu’il y a eu quelques très grosses levées de fonds.

(*) une licorne est une start up non cotée et non filiale d’un groupe dont la valeur atteint 1 milliard de dollars

Remonter