Eric Sarfati, nouveau PDG de Carso

Nouvelle gouver­nance, nouveaux action­naires et plan ambi­tieux de déve­lop­pe­ment. En portant à sa tête Eric Sarfati, Carso signe une nouvelle étape impor­tante de son histoire. L’an­cien président de SGS France, leader mondial de l’ins­pec­tion, du contrôle, de l’ana­lyse et de la certi­fi­ca­tion succède à Bruno Schnepp au poste de PDG du labo­ra­toire lyon­nais, spécia­lisé dans l’ana­lyse des eaux et de l’en­vi­ron­ne­ment, mais aussi des produits agroa­li­men­taires et phar­ma­ceu­tiques. Bruno Schnepp a souhaité se reti­rer de la direc­tion opéra­tion­nelle de Carso, tout en gardant une parti­ci­pa­tion mino­ri­taire dans la société et en siégeant au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. Dans le même temps, Carso change d’ac­tion­naires. Le groupe est repris majo­ri­tai­re­ment par le fonds trans­at­lan­tique spécia­lisé dans la santé ArchiMed et basé à Lyon. Font aussi partie du tour de table, les socié­tés de capi­tal inves­tis­se­ment Capza et Sipa­rex, aux côtés des fonda­teurs de Carso et de son mana­ge­ment. Le précé­dent tour de table s’ar­ti­cu­lait autour d’EMZ Part­ners, Raise, Sipa­rex, Unigrains et Etoile Capi­tal.

Doubler de taille en 5 ans

« L’ar­ri­vée de nouveaux action­naires va nous permettre de déve­lop­per Carso sur de nouveaux terri­toires et de renfor­cer sa posi­tion sur les marchés histo­riques que sont l’en­vi­ron­ne­ment, l’agroa­li­men­taire et la phar­ma­cie. C’est un beau chal­lenge que nous allons rele­ver ensemble, avec toutes les équipes », déclare Eric Sarfati, le nouveau patron de Carso. La feuille de route établi avec le nouveau tour de table prévoit un double­ment du chiffre d’af­faires (200 millions d’eu­ros en 2020) d’ici à 5 ans. « En tant que leader des pres­ta­tions analy­tiques envi­ron­ne­men­tales en France, le marché le plus déve­loppé d’Eu­rope, Carso est idéa­le­ment placé pour conso­li­der son secteur », précise Antoine Faguer, asso­cié chez ArchiMed. Autre­ment dit, Carso va réali­ser plusieurs opéra­tions de crois­sance externe. L’en­tre­prise analyse annuel­le­ment plus de 25 millions de para­mètres (bacté­rio­lo­giques, chimiques, viro­lo­giques, pesti­cides et rési­dus médi­ca­men­teux, métaux toxiques, radio­ac­ti­vité, légio­nelles, etc). Carso travaille aussi bien pour les ARS (Agences régio­nales de santé) que les agences de l’eau, distri­bu­teurs d’eau ou les indus­triels de l’éner­gie, chimie, agroa­li­men­taire, phar­ma­cie, cosmé­tique. Avec 3 000 colla­bo­ra­teurs dont 800 à Vénis­sieux, Carso possède 30 implan­ta­tions en France et 10 à l’étran­ger. Le groupe est engagé dans une exten­sion de 5 000 m2 de son site de Vénis­sieux d’ici à 2024.

A lire aussi – Santé : exten­sion de 5 000 m2 pour Carso à Vénis­sieux

Remonter