Le nouveau direc­teur de l’Aderly à pied d’œuvre fin juin

C’est le cabi­net pari­sien Quadra Consul­tants qui est chargé du recru­te­ment du futur direc­teur exécu­tif de l’Aderly (Agence pour le déve­lop­pe­ment écono­mique de la région lyon­naise), à la suite du décès subit de Jean-Charles Foddis fin août, a précisé Philippe Valen­tin, président de la CCI Lyon Métro­pole, hier, en marge de la présen­ta­tion des résul­tats 2021 de l’Agence (voir article « L’Aderly a accom­pa­gné 62 projets en 2021 »). Quadra Consul­tants a déjà procédé récem­ment au recru­te­ment de la direc­trice de la commu­ni­ca­tion de la Ville de Lyon, Jeanne Rebuf­fat. Offi­ciel­le­ment ouvert depuis quelques semaines, le recru­te­ment passera par l’éta­blis­se­ment d’une short list, suivi d’au­di­tions clas­siques avant un choix final du nouveau diri­geant validé par les deux mandants prin­ci­paux de l’Aderly : la CCI Lyon Métro­pole Saint-Etienne Roanne et la Métro­pole de Lyon. Compte tenu des délais de préavis pour toute personne en fonc­tion, Philippe Valen­tin se fixe comme objec­tif d’avoir un direc­teur exécu­tif de l’Aderly en poste au plus tard fin juin. Statu­tai­re­ment, il sera sala­rié de l’Aderly et non plus de la CCI Lyon Métro­pole comme précé­dem­ment. Depuis fin août dernier, c’est Ayme­ric de Molle­rat, en tant que direc­teur adjoint qui assure l’in­té­rim de la direc­tion exécu­tive de l’agence.

Le libellé de l’an­nonce de recru­te­ment précise que le profil recher­ché est celui d’un diri­geant (homme/femme), diplômé d’une grande école de commerce ou d’ad­mi­nis­tra­tion, « convaincu par les enjeux d’im­pact (produc­tif, social et socié­tal, envi­ron­ne­men­tal, coopé­ra­tif) avec une double expé­rience en direc­tion d’en­tre­prise et dans la sphère publique, maîtri­sant l’ac­com­pa­gne­ment du chan­ge­ment ». Ce poste consiste à animer et mana­ger une équipe pluri­dis­ci­pli­naire de 40 colla­bo­ra­teurs. La mission inclut le pilo­tage d’un budget de 4,3 millions d’eu­ros avec le « co-pilo­tage du comité de direc­tion et du budget Only­lyon avec la direc­tion de l’at­trac­ti­vité de la Métro­pole de Lyon et la CCI ».

Remonter