Morane Rey-Huet, un star­tu­per président des CCE Auvergne-Rhône-Alpes

Passé par Pfizer, Schneider Electric, Aldes et doté d’une belle expérience internationale, le co-fondateur de Meersens, Morane Rey-Huet, succède à Hervé de Malliard à la tête du comité régional des Conseillers du commerce extérieur de la France.

Après un septen­nat à la tête du Comité Auvergne-Rhône-Alpes des Conseillers du commerce exté­rieur -CCE- de la France, Hervé de Malliard, PDG de MGA Tech­no­lo­gies, laisse la prési­dence à Morane Rey-Huet (photo), aupa­ra­vant secré­taire géné­ral du comité régio­nal. C’est un fin connais­seur et prati­cien de l’in­ter­na­tio­nal qui prend la prési­dence des CCE dans la région. A 44 ans, diplômé de l’INPG à Grenoble et de l’Ecole des Mines du Colo­rado, Morane Rey-Huet est passé par Pfizer et Schnei­der Elec­tric avant de prendre en charge la direc­tion inter­na­tio­nale chez Aldes de 2012 à 2018. Un parcours qui lui a permis de travailler aux Etats-Unis, ainsi qu’au Japon, en Inde et en Chine.

Voici quatre ans, il crée une start up à Lyon, Meer­sens, propo­sant des solu­tions qui vont de l’en­vi­ron­ne­ment à la santé. Le prin­cipe : permettre aux consom­ma­teurs de pouvoir tester leur envi­ron­ne­ment immé­diat par rapport aux risques pour la santé (qualité de l’air et de l’eau, ondes, pesti­cide, aller­gènes, etc) et propo­ser des solu­tions person­na­li­sées. A la base, un constat : 85% des mala­dies chro­niques sont liées à l’en­vi­ron­ne­ment immé­diat des personnes. Meer­sens se défi­nit en quelque sorte comme un « waze » de la santé. La start up emploie plus d’une quin­zaine de colla­bo­ra­teurs et ses présen­ta­tions au CES (Consu­mer elec­tro­nics show) de Las Vegas ont été remarquées.

5,2 milliards de défi­cit du commerce exté­rieur dans la Région en 2021

Cette fine connais­sance de l’in­ter­na­tio­nal et ce double parcours, au sein de grands groupes puis de star­tu­per, seront appré­ciés au comité régio­nal des CCE. La nouvelle équipe élue, aux côtés de ses parte­naires natu­rels -Région Auvergne-Rhône-Alpes et Team France Export- entend accé­lé­rer son action autour de ses quatre missions. A savoir : conseil aux pouvoirs publics et insti­tu­tions, mento­rat des entre­prises à la conquête de nouveaux marchés, forma­tion des jeunes pour leur donner envie de l’in­ter­na­tio­nal, rayon­ne­ment de la France auprès des inves­tis­seurs étran­gers. Etre au service de la première région indus­trielle de France, enga­ger les terri­toires pour créer une dyna­mique forte de proxi­mité et contri­buer au déve­lop­pe­ment du commerce exté­rieur de la France figurent aussi, en bonne place, sur la feuille de route de la nouvelle équipe. Un rappel qui n’a rien d’ano­din après le défi­cit record du commerce exté­rieur de la France en 2021 (plus de 84 milliards d’eu­ros à l’échelle natio­nale et 5,2 milliards en Auvergne-Rhône-Alpes).

Le Comité Auvergne-Rhône-Alpes des CCE s’ap­puie sur un réseau de 204 béné­voles, patrons et diri­geants d’en­tre­prises de tous secteurs et de toutes les tailles. Nommés par décret du Premier ministre, les CCE sont 1 490 en France et 4 500 au total dans plus de 150 pays dans le monde.

Consent choices
Remonter