LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

François Turcas : « Je partirai avec une petite larme aux yeux »

Publié le 25 mars 2022

Alors qu’il s’apprête à laisser la place à son bras droit Franck Morize, le patron de la CPME du Rhône, en poste depuis 30 ans a reçu, hier, de nombreux hommages des mondes économiques et politiques lors de la soirée des 30 ans de l’organisation patronale.

Il reste président de la CPME jusqu’à fin juin, mais la tournée d’adieux de François Turcas, en poste depuis le printemps 1992, a débuté ce jeudi soir. D’abord en clôture du salon Made In PME qui s’est tenu toute la journée à Eurexpo. Présent à Lyon pour l’occasion, le président national de la CPME, François Asselin a lancé les hommages : « François Turcas, il y en a qu’un comme lui. C’est un humaniste avec un cœur gros comme ça.»

Puis c’est au tour d’Olivier Ginon, tout juste revenu de Budapest, de prendre le micro pour décrire « un homme qui a servi les entrepreneurs et les entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes ». Avant d’embrayer : « Merci François, on t’aime tous. Donc, à partir de maintenant, sois calme et occupe toi de toi car tu as tiré sur la corde ».

Visiblement touché par les paroles du patron de GL Events, François Turcas n’a pas caché qu’il ne va pas être simple pour lui de tourner la page. « Je partirai avec une petite larme aux yeux. Et c’est de ne plus vous voir qui me fera le plus de chagrin », a-t-il lancé sous les applaudissements. Les premiers hommages d’une longue soirée, rythmée en plusieurs séquences, dans le Hall 7 d’Eurexpo, pour fêter les 30 ans de la CPME Rhône et donc les 30 ans de présidence de François Turcas. « Vous voulez me faire pleurer… » Même très ému, François Turcas ne s’est pas laissé submerger.

« Une page qui se tourne »

Quelques remises de médailles par Jean-François Roubaud, ancien président de la CGPME, suivies de l’hommage aux « pionniers », l’équipe de 1992, à qui François Turcas a remis un diplôme personnel. Ce sera ensuite une séquence cinéma introduite par Cyril Amprino et du nouveau président de la CPME du Rhône Franck Morize, les secrétaires généraux respectifs de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône avant les nominations de cette semaine invitant la salle à suivre les témoignages de 30 personnalités lyonnaises, mais pas uniquement.

De Jean-Michel Aulas à Olivier Ginon, en passant par Charles Millon, Gérard Collomb, Alain Mérieux, Kamel Kabtane, Philippe Guérand, Gilles Courteix. Sans oublier le directeur de cabinet du Président de la République, Patrick Strzoda.

Après les officiels, c’est au tour de la task force de la CPME d’y aller de son hommage et de son cadeau, un lion majestueux de toutes les couleurs, dévoilé sur scène. L’occasion pour François Turcas de rappeler que, « sans cette équipe, la CPME ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui ». Il est temps d’annoncer les successeurs : Daniel Villaréale, président de la CPME Loire, devient président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes, avec l’Isérois Jérôme Lopez, comme vice-président délégué et un secrétaire général qui ne change pas, Cyril Amprino.

Pour la CPME Rhône, ce sera Franck Morize. De secrétaire général, il devient président, accompagné de 3 vice-présidents : Gaëtan de Sainte-Marie (patron de Qantis), Philippe Bossanne (PDG d’Hutoppia) et Vincent Girma (président de RAS Intérim). Photo de famille. Embrassades. « C’est une page qui se tourne », glissent de nombreux invités. « Il n’y a que lui pour être capable de rassembler dans une telle soirée Charles Millon, Gérard Collomb, Bruno Bernard et Alain Mérieux », ajoute un haut fonctionnaire régional. Le dernier hommage sera pour sa famille, sa femme Ilda et ses deux enfants. Dans trois mois, ils l’auront, enfin, un peu plus pour eux.

Vincent Lonchampt et Jean-Pierre Vacher

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices