Plas­tic Omnium inves­tit 3 millions d’eu­ros dans la Plaine de l’Ain

L’équi­pe­men­tier auto­mo­bile d’ori­gine lyon­naise, Plas­tic Omnium, leader mondial des systèmes de carros­se­rie, a mis en service ce lundi 21 mars, dans son centre de Recherche & Déve­lop­pe­ment Sigma­tech, dédié aux pièces exté­rieures de carros­se­rie, dans la Plaine de l’Ain, une presse (photo) dans laquelle plus de 3 millions d’eu­ros ont été inves­tis. Une concep­tion entiè­re­ment nouvelle pour un modèle rare, pour ne pas dire quasi-exclu­sif dans le monde (2 700 tonnes bi-matière) qui permet­tra à Plas­tic Omnium de conce­voir et propo­ser des pièces exté­rieures inno­vantes trans­pa­rentes de très grande taille et de les vali­der en amont de leur produc­tion.

Combi­nant l’injec­tion simul­ta­née de deux matières, cette presse permet­tra la produc­tion de surfaces trans­pa­rentes de dimen­sion signi­fi­ca­ti­ve­ment supé­rieure aux produits actuels. Elle ouvre ainsi des possi­bi­li­tés nouvelles aux construc­teurs qui recherchent, notam­ment pour les véhi­cules élec­triques, à combi­ner l’éclai­rage et l’in­té­gra­tion de capteurs et radars avec les pièces de carros­se­rie. Dans le cadre du projet Bpifrance Maté­riaux et écocon­cep­tion inno­vants pour une carros­se­rie intel­li­gente (Mcipci), Plas­tic Omnium a béné­fi­cié d’une subven­tion de 50 % de cet inves­tis­se­ment.

Neutra­lité carbone

Pour sa réali­sa­tion, Plas­tic Omnium s’est entouré de la société ARay­mond, équi­pe­men­tier global pour les solu­tions de fixa­tion et connexion, et du Cetim (Centre tech­nique des indus­tries méca­niques), afin de propo­ser ces solu­tions inno­vantes. Ce parte­na­riat vise à déve­lop­per des fonc­tions enri­chies (radars, lidars et capteurs optiques) dans une démarche d’éco­con­cep­tion garan­tis­sant le meilleur bilan envi­ron­ne­men­tal possible. À moyen terme, l’in­té­gra­tion de ces nouvelles tech­no­lo­gies dans le proces­sus de produc­tion confor­tera le leader­ship tech­no­lo­gique du groupe de la famille Burelle dans les systèmes de carros­se­rie intel­li­gents.

Avec 8 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires écono­mique en 2021 (+ 4,6% à péri­mètre et changes constants), Plas­tic Omnium a dégagé un résul­tat net part du groupe de 126 millions d’eu­ros. Le groupe s’ap­puie sur un ensemble de 137 usines et 31 centres de R & D (dont Sigma­tech qui emploie 450 personnes) avec 30 000 colla­bo­ra­teurs. L’exer­cice 2021 a été marqué entre autres par « la défi­ni­tion d’une ambi­tieuse feuille de route de neutra­lité carbone déployée dès main­te­nant, site par site ».

Remonter