Le tacle appuyé de Bruno Bernard sur Laurent Wauquiez

La passe d’armes entre la Région et la Métro­pole se pour­suit. Les rela­tions entre les deux exécu­tifs, déjà glaciales depuis plusieurs mois, pour­raient bien se refroi­dir davan­tage. Alors qu’il évoquait dans le cadre du MIPIM (le marché inter­na­tio­nal des profes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier) de Cannes, la ques­tion des « limites de la métro­po­li­sa­tion » et d’un « néces­saire rééqui­li­brage terri­to­rial » avec les villes moyennes comme Ambé­rieu, Bour­goin-Jailleu, Roanne ou l’Isle d’Abeau pour éviter l’éta­le­ment urbain, Bruno Bernard s’en est pris à Laurent Wauquiez devant les jour­na­listes. 

« Sur ces ques­tions, nous avons besoin d’une vraie poli­tique d’amé­na­ge­ment du terri­toire insuf­flée par l’Etat et la Région. Cela passe aussi par le déve­lop­pe­ment du train qui est freiné sur l’aire lyon­naise depuis 2015, a souli­gné le président de la Métro­pole, visant son homo­logue à la région Auvergne-Rhône-Alpes. Laurent Wauquiez s’était engagé là-dessus, mais il ne se passe rien. La Région se désen­gage sur des sujets essen­tiels et lève des millions sur des sujets qui ne concernent pas ses compé­ten­ces… C’est une collec­ti­vité de commu­ni­ca­tion, qui aime plus faire savoir que faire, avec beau­coup d’an­nonces qui ne sont ensuite jamais suivies… » Les prochaines entre­vues promettent d’être animées.

Remonter