Crois­sance de 8% pour April

Avec un chiffre d’af­faires en crois­sance orga­nique de 8% en 2021 à 544 millions d’eu­ros, le cour­tier gros­siste en assu­rance April, est en avance sur ses objec­tifs (+ 6% budgé­tés). Un déve­lop­pe­ment tiré par les marchés de la santé indi­vi­duelle et de la santé des expa­triés, mais aussi de la plai­sance et de la moto, voire de la reprise de la mobi­lité étudiante inter­na­tio­nale. Le groupe lyon­nais se déclare satis­fait aussi des premiers résul­tats de son hub digi­tal, April X, et de ses efforts en matière d’ex­pé­rience client. Ainsi, le NPS (Net promo­ter score) d’April progresse forte­ment :  + 23 points sur les assu­rés (à rappro­cher d’un + 16 points en 2020) et + 24 points sur les cour­tiers (+ 17 points en 2020), soit au-delà de la moyenne du marché (+ 18 points). « Ces résul­tats posi­tifs sur la durée nous encou­ragent à rehaus­ser nos objec­tifs en matière d’ex­pé­rience client pour atteindre un NPS supé­rieur à + 30, à l’image des meilleurs acteurs toutes indus­tries confon­dues », explique Eric Maumy, président du groupe April (photo).

Chan­ge­ment pour l’as­su­rance emprun­teur

Le cour­tier gros­siste lyon­nais se féli­cite, par ailleurs du vote de la loi Lemoine qui permet désor­mais aux consom­ma­teurs de chan­ger à tout moment leur assu­rance emprun­teur, à comp­ter du 1er septembre 2022. April, qui a bâti son succès, pour une bonne part, sur l’as­su­rance emprun­teur, large­ment préemp­tée jusque-là par les banques, attend beau­coup de ce chan­ge­ment légis­la­tif qui, au passage, sera aussi syno­nyme de gains de pouvoir d’achat pour les emprun­teurs, dès lors qu’ils pour­ront béné­fi­cier d’une assu­rance moins coûteuse.

Comme évoqué dans Lyon Déci­deurs N°23 de février, April va recru­ter 300 personnes en 2022, prio­ri­tai­re­ment sur les métiers de la rela­tion client, de l’IT et du digi­tal en France et dans le monde (le groupe est présent dans 16 pays). Pour ce faire, April a lancé une nouvelle marque employeur « Prenons soin du futur », permet­tant d’aug­men­ter de 20% les candi­da­tures quali­fiées reçues par ses équipes RH. Ladite marque est déployée en ce moment à l’in­ter­na­tio­nal sur ses zones de fort déve­lop­pe­ment : Asie, Europe et Amérique du Nord.  « Depuis 2 ans, nous avons véri­ta­ble­ment trans­formé l’ex­pé­rience de nos colla­bo­ra­teurs, grâce notam­ment à la digi­ta­li­sa­tion de nos outils et à la signa­ture d’un accord de télé­tra­vail pérenne fin novembre, ajoute Eric Maumy. Nous allons pour­suivre nos efforts pour être l’en­tre­prise la plus attrac­tive de notre secteur dans un contexte de recru­te­ment toujours plus concur­ren­tiel ».

2 300 sala­riés

Leader du cour­tage gros­siste en France avec un réseau de 15 000 cour­tiers parte­naires, April emploie 2 300 personnes. L’as­su­reur lyon­nais inter­vient en santé et prévoyance des parti­cu­liers, profes­sion­nels et TPE, ainsi qu’en assu­rance des emprun­teurs, santé inter­na­tio­nale et dommages de niches. Dans le cadre de son plan stra­té­gique, à hori­zon 2023, il se fixe comme objec­tif de « deve­nir un acteur digi­tal, omni­ca­nal et agile, cham­pion de l’ex­pé­rience client et leader sur ces marchés ».

Remonter