Données de santé : Doca­poste rachète le Lyon­nais Heva

Acqui­si­tion inté­res­sante pour Doca­poste, la filiale numé­rique du groupe La Poste, premier opéra­teur de données de santé en France (45 millions de dossiers médi­caux) qui vient de prendre le contrôle du bureau d’études lyon­nais, Heva, spécia­liste de l’ana­lyse des données de santé. Créé en 2005 par Ludo­vic Lamar­salle et Alexandre Vainch­tock, Heva a acquis une posi­tion de leader hexa­go­nal en travaillant sur des bases de données telles que le SNDS (Système natio­nal des données de santé). Ses études concernent l’épi­dé­mio­lo­gie, les parcours patients ou les condi­tions d’uti­li­sa­tion des produits de santé en vie réelle. Travaillant avec une soixan­taine de clients dont des insti­tu­tion­nels et des grands labos phar­ma­ceu­tiques, Heva emploie 35 colla­bo­ra­teurs et réalise 3,6 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires.

Avec cette acqui­si­tion, Doca­poste conso­lide sa stra­té­gie de déve­lop­pe­ment auprès des indus­tries de santé, marquée depuis 2020 par l’ac­qui­si­tion d’InAd­vans, éditeur de solu­tions déma­té­ria­li­sées pour la recherche clinique et le lance­ment du consor­tium Agoria santé.

3 sites en région lyon­naise

« L’ex­per­tise et l’ex­pé­rience des équipes d’Heva dans le domaine du SNDS viennent complé­ter notre offre de solu­tions de trai­te­ment des données de santé à desti­na­tion des indus­triels du secteur. Ces compé­tences vien­dront enri­chir l’offre de services digi­taux en matière de recherche clinique déve­lop­pés par InAd­vans, fondée et diri­gée par Hubert Méchin », souligne Olivier Vallet, PDG de Doca­poste. La filiale numé­rique de La Poste compte plus de 40 000 entre­prises et admi­nis­tra­tions clientes et 6 400 colla­bo­ra­teurs répar­tis sur près de 70 sites en France et à l’in­ter­na­tio­nal, dont 3 dans l’ag­glo­mé­ra­tion à Lyon, Mions et Limo­nest. Doca­poste a réalisé 750 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2021. Outres les données de santé, la filiale de La Poste est aussi leader des solu­tions numé­riques dites de confiance (vote élec­tro­nique, lettre recom­man­dée élec­tro­nique, signa­ture élec­tro­nique, archi­vage numé­rique). Doca­poste conçoit et gère des plate­formes numé­riques sur mesure.

De leur côté, les deux confon­da­teurs d’Heva ajoutent que « le rappro­che­ment avec Doca­poste est une formi­dable oppor­tu­nité de déve­lop­pe­ment pour notre société au-delà des seules données du SNDS. Nous appuyer sur Doca­poste va nous permettre de conti­nuer à garan­tir auprès de nos clients un niveau de service et de sécu­rité opti­mal dans le trai­te­ment des données de santé ».

Illus­tra­tion photo de gauche à droite :Frédé­ric Dufaux, direc­teur géné­ral adjoint de Doca­poste ; Cécile Lagar­dère, direc­trice des filiales et de la crois­sance externe santé de Doca­poste ; Hubert Méchin, fonda­teur et diri­geant d’InAd­vans, filiale de Doca­poste ; Alexandre Vainch­tock  et Ludo­vic Lamar­salle, cofon­da­teurs d’Heva.

Remonter