Elvis : Maud Millet s’adosse au groupe Syneido

L’agence créative Elvis intègre le groupe indépendant Syneido, déjà constitué de cinq agences à Lille, Lyon et Paris. Grâce à cette opération, la fondatrice d’Elvis, Maud Millet, espère passer un nouveau cap en s’appuyant sur l’expertise de cet acteur du Top 5 des groupes de communication indépendants.
Frédéric Clipet, Guillaume Ruckebusch, Maud Millet et Thierry Buriez. ©Olivier Chassignole

Le début d’une nouvelle ère chez Elvis. L’agence de commu­ni­ca­tion et publi­cité villeur­ban­naise, fondée et diri­gée depuis 2006 par Maud Millet, intègre le groupe lillois Syneido, qui monte de manière majo­ri­taire à son capi­tal à hauteur de 72%. « Les premiers échanges avec Syneido ont commencé au prin­temps 2021, mais j’ai initié cette démarche depuis pratique­ment deux ans, témoigne la fonda­trice d’Elvis, qui conserve les 28% du capi­tal restants. L’agence a beau­coup grandi ces 5–6 dernières années et je cher­chais à être épau­lée dans la suite de l’aven­ture. » Avec ses 45 colla­bo­ra­teurs, l’agence créa­tive, qui accom­pagne des clients comme Fermob, Fitness Park ou Bexley, a notam­ment doublé son chiffre d’af­faires en 5 ans pour atteindre les 6,4 millions d’ac­ti­vité en 2021. 

Elvis conserve son iden­tité

« Aujourd’­hui, je sais comment diri­ger une agence de 45 personnes et faire 6,4 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires. Mais je ne saurais pas faire plus toute seule. J’avais donc besoin de m’ados­ser à un groupe qui allait avoir des exper­tises complé­men­taires aux nôtres », prolonge Maud Millet. La rencontre avec Frédé­ric Clipet et Guillaume Rucke­busch, les deux diri­geants du groupe Syneido, aura donc été déci­sive. Avec l’ac­qui­si­tion d’Elvis, Syneido renforce ainsi son exper­tise dans l’hy­per­créa­ti­vité, son point faible jusqu’a­lors. L’agence villeur­ban­naise permet aussi au groupe indé­pen­dant lillois de déve­lop­per son posi­tion­ne­ment en région lyon­naise, et d’équi­li­brer ses implan­ta­tions avec doré­na­vant 100 personnes à Lille, 50 à Paris et 50 à Lyon. De quoi posi­tion­ner Syneido dans le top 5 des groupes de commu­ni­ca­tion indé­pen­dants.

L’agence Elvis conserve de son côté son iden­tité propre et reste pilo­tée par sa prési­dente Maud Millet et Thierry Buriez, vice-président et direc­teur de la créa­tion, arrivé dans l’en­tre­prise en septembre dernier. « L’idée n’est pas de se mettre en retrait mais plutôt d’ac­cé­lé­rer. La stra­té­gie d’El­vis, et c’est tout le sens de l’ar­ri­vée de Thierry Buriez, direc­teur de créa­tion multi-primé, consiste à creu­ser notre sillon dans ce que nous savons faire, et donc s’ados­ser à un groupe là où nous n’avons pas le même niveau d’ex­per­tise, plutôt que de vouloir tout faire et se disper­ser », conclut Maud Millet. En s’ap­puyant sur la force d’un groupe de 200 personnes, Elvis compte aussi se posi­tion­ner sur des pitchs et budgets plus consé­quents à l’ave­nir.

Remonter