Première acqui­si­tion à l’étran­ger pour Warning+

L’entreprise familiale lyonnaise Warning+ , spécialiste de la logistique urbaine, poursuit son développement en rachetant l’entreprise belge Henrotte. L’acquisition de cet acteur du transport urbain pose les bases de l’expansion à l’international du groupe.

Warning+ (160 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2021), spécia­liste du trans­port urbain et de la logis­tique à forte valeur ajou­tée rachète la société belge Henrotte, spécia­li­sée dans la livrai­son et la distri­bu­tion, réali­sant ainsi sa première acqui­si­tion à l’étran­ger. « Nous suivons le déve­lop­pe­ment de Henrotte depuis un certain temps car nous pensons qu’elle se démarque des autres pres­ta­taires logis­tiques par la diver­sité de ses services », déclare Quen­tin Bonnac, direc­teur géné­ral de Warning+.

200 millions visés en 2022

Après le rachat de la start-up Box2Home l’an dernier et celle d’Eu­ro­ma­tic (filiale de Geodis) en 2019, Warning+ regroupe plus de 2 200 colla­bo­ra­teurs. L’en­tre­prise lyon­naise conti­nue de se déve­lop­per et ne compte pas s’ar­rê­ter là : « En 2022, nous aurons surement l’oc­ca­sion d’opé­rer une seconde acqui­si­tion à l’étran­ger, mais nous avons égale­ment des aspi­ra­tions en France », affirme Quen­tin Bonnac. Le groupe ambi­tionne d’at­teindre les 200 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires cette année.

Créée en 1993 par Eric Bonnac, l’en­tre­prise fami­liale et indé­pen­dante Warning+ veut deve­nir un leader euro­péen. Elle travaille avec des clients comme Amazon, Leroy Merlin, Carre­four, Air France ou Ikea. L’ac­qui­si­tion d’Henrotte s’ins­crit dans la volonté du groupe de deve­nir la réfé­rence de la livrai­son e-commerce en France et en Belgique. Possé­dant plus de 1 500 véhi­cules et 120 000 m2 d’en­tre­pôts (28 agences et 38 implan­ta­tions dédiées), le groupe œuvre dans des secteurs diverses (alimen­taire, aéro­nau­tique, défense). « Tout comme nous, Warning+ est une entre­prise fami­liale en adéqua­tion avec nos valeurs et nos savoir-faire. Nos colla­bo­ra­teurs sont impa­tients de rejoindre les équipes françaises », conclut Antoine Zingaro, direc­teur géné­ral d’Henrotte Logis­tics (à gauche sur la photo, Quen­tin Bonnac à droite)

La Rédac­tion – Valen­tine Briant

Remonter