Jo-Wilfried Tsonga toujours plus proche de Lyon

Alors qu’il arrive bientôt à la retraite, Jo-Wilfried Tsonga prépare sa reconversion à Lyon. Fondateur d’un centre de padel et d’une académie de tennis, présent au match des héros et à l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes, le futur ex-tennisman semble vouloir s'inscrire dans le paysage lyonnais au côté de son coach Thierry Ascione.

Jo-Wilfried Tsonga se rapproche un peu plus de la Ville des Lumières. Bien­tôt retraité, le tennis­man français va ouvrir, avec son ami et entraî­neur villeur­ban­nais Thierry Ascione, une antenne de sa All In Tennis Academy au sein du complexe OL Vallée, en 2023. Le futur ex-tennis­man français a planté symbo­lique­ment vendredi 13 mai, le premier arbre du bâti­ment All In Coun­try Club, en présence de Jean-Michel Aulas, président de l’OL, Laurence Fautra, maire de Décines, Barbara Falk, direc­trice régio­nale de la Banque des Terri­toires et Sébas­tien Lapen­dry, co-fonda­teur de Youse, impliqués dans la construc­tion de l’aca­dé­mie.

« Au départ, avec Thierry, on voulait ouvrir notre petite acadé­mie de tennis. Et au final, on va se retrou­ver avec 13 courts exté­rieurs, une piscine, un spa, une salle de fitness, un restau­rant… C’est incroyable », explique Jo-Wilfried Tsonga. En plus de ces équi­pe­ments, le campus dispose d’un inter­nat de 80 lits et 8 salles de courts et s’éten­dra au total sur 3,5 hectares.

Comme Tony Parker ?

L’an­cien numéro 1 français est très actif à Lyon. Déjà en 2021, il s’était asso­cié avec Anthony Lopes pour ouvrir un centre de padel près du Grou­pama Stadium. Remarqué aux côtés de la Team OL Légendes, lors du Match des Héros orga­nisé par l’UNICEF le 10 mai dernier, il parti­cipe ce lundi à la 5e édition de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes, dirigé par son ami Thierry Ascione et dont il est l’am­bas­sa­deur.

Proche des déci­deurs lyon­nais à l’image de sa compli­cité aperçue vendredi avec Jean-Michel Aulas, Jo-Wilfried Tsonga prépare douce­ment sa retraite, et semble vouloir s’im­plan­ter dura­ble­ment dans la région. Inspiré, peut-être par la trajec­toire de Tony Parker

Par Thomas Squarta

Consent choices
Remonter