LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Matthieu Labbé laisse tomber le Medef Lyon Rhône

Publié le 24 mai 2022

Info Lyon Décideurs: Le chef de cabinet de Franck Riester au ministère du Commerce extérieur et de l’Attractivité, vient de faire savoir au Medef Lyon Rhône qu’il ne serait pas son nouveau directeur général, préférant rester au cabinet de son ministre. Une volte face mal vécue par l’organisation patronale.

C’est le genre de situation dont le Medef Lyon Rhône et son président, Gilles Courteix, se seraient volontiers passés. Attendu lundi 16 mai pour prendre ses fonctions de nouveau directeur général de l’organisation patronale, Matthieu Labbé (photo) fait savoir que, tant que le nouveau gouvernement n’est pas nommé, il ne peut pas quitter ses fonctions de chef de cabinet de Franck Riester au ministère du Commerce extérieur et de l’Attractivité.

Qu’à cela ne tienne, avenue Mermoz on n’est plus à une semaine près, dès lors que le recrutement est confirmé depuis fin février avec une prise de fonction annoncée courant mai. Sauf que, vendredi dernier, Franck Riester est maintenu dans ses fonctions et nommé au même poste dans le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne. Et que son chef de cabinet fait volte-face et préfère prolonger sa mission au cabinet du ministre du Commerce extérieur plutôt que de venir à Lyon où il était attendu avec impatience et considéré comme une « bonne pioche » dans les sphères patronales et professionnelles.

Ancien assistant parlementaire d’Hervé Mariton, député LR de la Drôme, en 2007/2008, Matthieu Labbé a connu ensuite une double expérience dans des organisations professionnelles : plus de 6 ans, comme secrétaire général du SP2C (Syndicat des professionnels de centres de contacts), l’organisation professionnelle des centres d’appels et un peu moins de 5 ans à la Fédération des entreprises de boulangerie et pâtisserieFEB– dont il a été le délégué général de fin 2015 à juillet 2020.

C’est à cette date qu’il rejoint le cabinet de Franck Riester, tout d’abord comme conseiller en charge des territoires, de la société civile et des élus locaux, avant d’être nommé chef de cabinet, l’été 2021.

Des mots très durs face à cette volte-face

Pour Gilles Courteix, président du Medef Lyon Rhône depuis janvier 2021, le coup est rude. Après avoir passé une partie de l’automne 2021 à négocier le départ de Jean-Louis Joly, Gilles Courteix avait missionné un cabinet de recrutement parisien, Fursac Anselin & Associés, pour recruter son nouveau directeur général.

En février, il pensait avoir trouvé l’oiseau rare en la personne de Matthieu Labbé, à savoir un « non Lyonnais » mais connaissant bien les arcanes du monde patronal et institutionnel. Il était attendu avec une certaine impatience après pratiquement six mois de vacance du poste. Au siège du Medef Lyon Rhône qui n’avait pas annoncé officiellement le recrutement de Matthieu Labbé (hormis une rencontre avec le bureau de l’organisation et les principaux décideurs de la place mis dans la confidence), on confirme l’information tout en se refusant au moindre commentaire, préférant rappeler que « le Medef est en ordre de bataille ».

Mais, en privé, certains ont des mots très durs quant au comportement de l’ex futur directeur général du Medef Lyon Rhône. Retour à la case départ pour ce recrutement. Fursac Anselin & Associés va devoir remettre l’ouvrage sur le métier. L’organisation patronale devra encore patienter au minimum jusqu’à la rentrée pour espérer voir arriver un successeur à Jean-Louis Joly.

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices