Baguette à Bicy­clette : Caro­line Faucon lève 600 000 euros

Baguette à Bicy­clette prend un nouveau virage. En fina­li­sant une levée de fonds de 600 000 euros auprès de busi­ness angels et d’un pool bancaire, la start-up lyon­naise (10 colla­bo­ra­teurs, 200 000 euros de chiffre d’af­faires)confirme son déve­lop­pe­ment et son ancrage dans la région. « Cette levée de fonds va nous permettre de passer un cap en démé­na­geant dans de plus grands locaux, toujours dans le 6ème, et en créant un labo­ra­toire de cuis­son pour inter­na­li­ser la cuis­son des vien­noi­se­ries. » précise la fonda­trice Caro­line Faucon.

Créée en 2018 après l’achat de deux vélos d’oc­ca­sions, la créa­tion d’un site web et d’un apport de 500 euros, la fonda­trice a su se démarquer en propo­sant un service de livrai­son à vélo du pain et des vien­noi­se­ries, le matin à la demande. Aujourd’­hui la start-up, qui a réalisé 200 000 euros de chiffre d’af­faires en 2021, souhaite aller plus loin en s’im­plan­tant à Grenoble d’ici la fin de l’an­née. « A Grenoble nous y allons direc­te­ment. Après dans 1–2 ans, nous aurons la possi­bi­lité de déve­lop­per des fran­chises pour s’étendre sur le terri­toire, en fonc­tion des oppor­tu­ni­tés. »

Avec 10 colla­bo­ra­teurs, Baguette à Bicy­clette prévoit de doubler son effec­tif, en recru­tant des cour­siers et des commer­ciaux, afin de répondre à la demande crois­sante. « Nous avons près de 500 clients profes­sion­nels et 2000 clients parti­cu­liers, avec des fréquences d’achat qui diffèrent. De plus, nous réflé­chis­sons à nous instal­ler en Suisse ou à Londres par exemple, donc il faut impé­ra­ti­ve­ment renfor­cer nos équipes. »

Thomas Squarta

Consent choices
Remonter