Pierre Genin nommé Délé­gué géné­ral d’Aura Digi­tal Solaire

Pierre Genin vient d’être élu Délégué général d’Aura Digital Solaire, le syndicat des professionnels du solaire et des solutions digitales.

Aura Digi­tal Solaire (100 membres dont 15 admi­nis­tra­teurs élus) tient son nouveau délé­gué géné­ral. Le syndi­cat des profes­sion­nels du solaire et des solu­tions digi­tales appliquées à l’éner­gie et l’ef­fi­ca­cité éner­gé­tique en Auvergne-Rhône-Alpes nomme Pierre Genin en tant que délé­gué géné­ral, un poste vacant depuis un an et demi. « Le solaire aura un rôle déter­mi­nant à jouer dans la décar­bo­na­tion et doit deve­nir un des piliers du mix éner­gé­tique de notre région », précise Pierre Genin.

Avec ses 35 ans d’ex­pé­rience dans le secteur du solaire à l’in­ter­na­tio­nal, Pierre Genin s’est notam­ment chargé de créer la filiale française du groupe alle­mand SMA, dont il est le président de 2007 à 2014, avant de pour­suivre ses acti­vi­tés au sein de Sunzil Caraïbes et du groupe Sun’R, en tant que Direc­teur des affaires Inter­na­tio­nales de 2019 à 2021. « Aujourd’­hui, mon rôle est de fédé­rer les acteurs du solaire dans la région et mieux faire entendre leur voix auprès des instances de déci­sion du terri­toire. »

Feuille de route

Le syndi­cat se donne pour mission de promou­voir et de déve­lop­per les acti­vi­tés autour du solaire, d’ac­cueillir de nouveaux acteurs du photo­vol­taïque et de relayer les enjeux et problé­ma­tiques auprès des élus terri­to­riaux. Pour ce faire, Aura Digi­tal Solaire met notam­ment en place le projet Persès, qui consiste à effec­tuer le diagnos­tic de la filière solaire photo­vol­taïque en région Auvergne-Rhône-Alpes.

« Avec tous les acteurs du solaire, nous avons établi une feuille de route qui vise à raccor­der, d’ici 2030, 10 giga­watts au réseau contre 1,3 giga­watts aujourd’­hui. Cela va néces­sité 10 milliards d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments et débou­cher sur la créa­tion de 10 000 emplois », affirme ainsi Pascal Richard, le président d’Aura Digi­tal Solaire.

Thomas Squarta

Consent choices
Remonter