Aldes : Stanis­las Lacroix rachète Aereco avec un pool d’in­ves­tis­seurs finan­ciers

Déjà action­naire d’Aldes dans les années 1990 (avec la Banque de Vizille comme autre parte­naire finan­cier), Sipa­rex signe son retour au capi­tal de l’en­tre­prise lyon­naise spécia­li­sée dans la qualité de l’air et le confort ther­mique. Cette fois-ci, c’est à la tête d’un pool mené par le groupe lyon­nais de capi­tal inves­tis­se­ment autour de Sipa­rex ETI et dans lequel figure aussi Deme­ter (Paris Fonds Vert), BNP Pari­bas Déve­lop­pe­ment et Crédit Agri­cole Régions Inves­tis­se­ment (Carvest). Et cette prise de parti­ci­pa­tion mino­ri­taire de 14,4% au sein d’Aldes inter­vient pour finan­cer la reprise d’Aereco, une entre­prise fami­liale de la région pari­sienne spécia­li­sée dans le déve­lop­pe­ment de solu­tions de venti­la­tion inno­vantes pour les bâti­ments rési­den­tiels et hôte­liers. Aereco, située près de Marne-la-Vallée, possède un savoir-faire parti­cu­lier dans la modu­la­tion des débits d’air en fonc­tion des besoins pour une meilleure perfor­mance en termes éner­gé­tique et de qualité de l’air. L’en­tre­prise emploie 520 sala­riés répar­tis dans 4 usines en France, Alle­magne et Pologne. Elle réalise envi­ron 80 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires dont 75% hors de France.

14,4% pour le pool des inves­tis­seurs

De son côté, Aldes réalise un peu plus de 300 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires, dont près de 40% à l’in­ter­na­tio­nal (Europe du Nord, Amérique du Nord et Chine). Avec 1 450 sala­riés, 10 usines dans le monde et 5 sites de R & D, Aldes est spécia­lisé dans les systèmes de venti­la­tion (simple ou double flux, centrales de trai­te­ment de l’air et bouches d’ex­trac­tion). L’en­tre­prise inter­vient aussi dans la protec­tion incen­die et l’as­pi­ra­tion centra­li­sée. Le groupe fami­lial, qui fêtera ses 100 ans en 2025, est présidé depuis 10 ans par Stanis­las Lacroix (photo), repré­sen­tant de la 3ème géné­ra­tion à la tête de l’en­tre­prise, qui a pris la suite de son père, Bruno Lacroix. « Nous nous connais­sons bien avec Aereco de longue date, explique Stanis­las Lacroix, président d’Aldes. Ensemble, nous avons conforté notre déve­lop­pe­ment réci­proque. Nous rache­tons l’en­tre­prise à 100% à la famille Jardi­nier. Pour finan­cer cette acqui­si­tion, nous avons pensé qu’il était bon de renfor­cer nos fonds propres. D’où l’ar­ri­vée de ce pool d’in­ves­tis­seurs finan­ciers à hauteur de 14,4% ». De son côté, Sophie Nord­mann, part­ner de Sipa­rex ETI précise: « l’am­bi­tion légi­time du groupe qui vise à inté­grer le top 5 mondial des spécia­listes de la venti­la­tion a été un point clé dans la déci­sion d’ac­com­pa­gne­ment d’Aldes qui s’ins­crit comme un acteur signi­fi­ca­tif de la tran­si­tion écolo­gique ».

L’ac­qui­si­tion d’Aereco, présen­tée comme une « opéra­tion struc­tu­rante pour Aldes  » lui permet d’en­ri­chir son offre produits en « acqué­rant un de ses prin­ci­paux four­nis­seurs à la très forte compé­tence tech­nique maîtri­sant une tech­no­lo­gie porteuse, perfor­mante et économe en éner­gie ». Aldes étend aussi sa couver­ture géogra­phique et renforce sa posi­tion d’in­ter­ve­nant majeur du secteur de la qualité de l’air inté­rieur et d’ac­teur de la tran­si­tion écolo­gique. Le nouvel ensemble pèsera envi­ron 360 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires.

Consent choices
Remonter