Santé : la famille Agnelli prend 10% de l’Ins­ti­tut Mérieux

Les Mérieux ouvrent leur capital à la famille Agnelli, via son holding Exor, à l’occasion d’une augmentation de capital réservée de 833 millions d’euros. Objectif : soutenir la croissance de l’Institut Mérieux autour de solutions innovantes en matière de santé publique pour les maladies infectieuses et les cancers.

Une date histo­rique pour l’Insti­tut Mérieux, jusqu’a­lors contrôlé à 100% par Alain et Alexandre Mérieux (68%) et la Fonda­tion Chris­tophe et Rodolphe Mérieux (32%). Les familles Mérieux et Agnelli ont annoncé offi­ciel­le­ment hier la signa­ture d’un accord de parte­na­riat à long terme au terme duquel Exor, le holding de la famille Agnelli, prend 10% de l’Insti­tut Mérieux, via une augmen­ta­tion de capi­tal réser­vée d’un montant de 833 millions d’eu­ros (un tiers versé cet été et le solde dans les 12 mois qui viennent). Exor contrôle, entre autres, Ferrari, Stel­lan­tis (Fiat Chrys­ler et Peugeot Citroën), Iveco, Part­nerRe (réas­su­rance), la Juven­tus Turin et The Econo­mist. En inves­tis­sant dans l’Ins­ti­tut Mérieux, Exor entend « accom­pa­gner la crois­sance de l’Ins­ti­tut Mérieux dans sa mission d’ap­por­ter des solu­tions toujours plus inno­vantes face aux enjeux complexes de santé mondiale d’aujourd’­hui et de demain ». La famille Agnelli, qui a bâti un empire indus­triel dans un large éven­tail de secteurs (dont l’au­to­mo­bile) et dans le monde entier, indique clai­re­ment que la santé sera un nouveau domaine de crois­sance pour son acti­vité.

L’an­née des 125 ans de l’Ins­ti­tut Mérieux

Une déci­sion dont se féli­cite Alain Mérieux: « l’an­née où l’Ins­ti­tut Mérieux fête son 125ème anni­ver­saire, je me réjouis de ce parte­na­riat euro­péen entre nos deux groupes fami­liaux (…). Depuis sa créa­tion, l’Ins­ti­tut Mérieux a toujours privi­lé­gié une poli­tique d’in­ves­tis­se­ment ambi­tieuse sur l’en­semble de ses métiers. Alors que nous faisons face à des enjeux mondiaux de santé publique toujours plus complexes et exigeants, nous devons conser­ver une grande capa­cité de réac­tion. Je suis convaincu qu’en cela, le parte­na­riat avec Exor nous ouvre de belles pers­pec­tives ».

De son côté, John Elkann, le direc­teur géné­ral d’Exor (à gauche sur la photo avec Alain et Alexandre Mérieux), déclare : « notre objec­tif est de construire des entre­prises à succès et nous sommes ravis de contri­buer avec Alain et Alexandre à l’ac­cé­lé­ra­tion de la crois­sance de l’Ins­ti­tut Mérieux. Pour nous, il s’agit d’une oppor­tu­nité histo­rique d’en­trer dans le secteur de la santé avec un parte­naire solide avec lequel nous parta­geons les mêmes valeurs et un hori­zon à long terme ». Quant à Alexandre Mérieux, PDG de bioMé­rieux, le navire amiral de l’Ins­ti­tut Mérieux, il ajoute : « l’ap­pui d’Exor, groupe inter­na­tio­nal de renom et de grande qualité, va nous permettre d’in­ves­tir davan­tage pour renfor­cer le déve­lop­pe­ment de chacun de nos métiers tout en préser­vant leur indé­pen­dance. Nous allons travailler et évaluer les oppor­tu­ni­tés de déve­lop­pe­ment qui nous permet­tront de conti­nuer à servir la santé publique mondiale à long terme ». Outre bioMé­rieux (diagnos­tic in vitro), l’Insti­tut Mérieux regroupe 4 autres socié­tés : Mérieux NutriS­ciences (sécu­rité alimen­taire), Trans­gène (immu­no­thé­ra­pie), ABL (services de recherche et produc­tion sous contrat) et Mérieux Equity Part­ners (capi­tal déve­lop­pe­ment et capi­tal inno­va­tion dans la santé avec une tren­taine de parti­ci­pa­tions et 1 milliard d’eu­ros d’ac­tifs sous gestion).

Insti­tut Mérieux valo­risé 8,3 milliards d’eu­ros

Avec ses 5 enti­tés, l’Insti­tut Mérieux regroupe plus de 21 000 personnes dans le monde et réalise un chiffre d’af­faires de 4 milliards d’eu­ros avec un objec­tif prin­ci­pal : « répondre aux enjeux de santé publique d’aujourd’­hui : de la préven­tion des risques sani­taires aux trai­te­ments inno­vants des mala­dies, en passant l’étape clé du diagnos­tic ». Exor, la holding fami­liale diver­si­fiée de la famille Agnelli repré­sente un actif net rééva­lué d’en­vi­ron 26 milliards d’eu­ros. Sa parti­ci­pa­tion de 10% dans l’Ins­ti­tut Mérieux pour un inves­tis­se­ment de 833 millions d’eu­ros, valo­rise le groupe lyon­nais 8,3 milliards d’eu­ros.

Remonter