Tourisme régio­nal : Lionel Flas­seur s’en va fin septembre

Cinq ans après son arrivée à la direction générale de l’Agence régionale du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes, Lionel Flasseur va quitter ses fonctions à la fin de l’été. C’est Laurent Cormier, directeur délégué, qui assure l’intérim. Lionel Flasseur n’a pas encore choisi sa nouvelle mission, vraisemblablement toujours dans le domaine du tourisme et de l’attractivité au sens large.

Lionel Flas­seur est un habi­tué des cycles de 5 ans. Même s’il a commencé par un bail de près de 10 ans chez Mars, ses missions suivantes ont souvent pris l’al­lure de quinquen­nats. Après un passage chez Last­mi­nute.com, dans l’équipe de créa­tion, il rejoint les Aéro­ports de Lyon en 2004 comme direc­teur marke­ting et commer­cial. Petit retour dans le privé en 2009 et ce sera de 2011 à 2016 l’aven­ture autour de la marque Only­lyon, avant d’être recruté en 2017 comme direc­teur géné­ral de l’Agence régio­nale du tourisme -ART- Auvergne-Rhône-Alpes. Une arri­vée dans un contexte déli­cat avec le départ du direc­teur du Comité régio­nal du tourisme -CRT- Rhône-Alpes, Marc Béchet, et la fusion des deux CRT de Rhône-Alpes et d’Au­vergne. Ce rappro­che­ment terminé, Lionel Flas­seur a travaillé avec la Région à la défi­ni­tion de la nouvelle stra­té­gie régio­nale, présen­tée fin 2019, avec de nouveaux enjeux et missions, ainsi que des moyens budgé­taires revus à la baisse. Auvergne-Rhône-Alpes décide alors de jouer la carte d’un tourisme bien­veillant.

Créa­tion d’Es­sen­tiem et de « Partir ici »

Et ce, plusieurs mois avant la crise sani­taire. Une stra­té­gie qui passe, entre autres, par la créa­tion d’un fonds de dota­tion « Essen­tiem », unique en France. Pendant la crise sani­taire, l’ART multi­plie les inter­ven­tions pour accom­pa­gner au mieux les acteurs touris­tiques et accé­lé­rer la tran­si­tion souhai­tée. Cela se traduit par le lance­ment, notam­ment, de l’ap­pli­ca­tion « Partir ici » pour favo­ri­ser le tourisme de proxi­mité.

« J’ar­rive à une fin de cycle. Nous avons fait beau­coup de choses depuis 5 ans. Cela a été un cycle extra­or­di­naire. Il est temps pour moi de passer à autre chose. La tran­si­tion va se faire en douceur. Je suis là jusqu’à fin septembre et c’est Laurent Cormier, direc­teur délé­gué, qui assu­rera l’in­té­rim. Mon départ se fait dans un climat apaisé », déclare Lionel Flas­seur. A l’ins­tar de l’Agence écono­mique Auvergne-Rhône-Alpes Entre­prises qui a renou­velé sa gouver­nance début 2022, la Région va aussi chan­ger la direc­tion de l’ART dans les prochaines semaines, sans que rien ne soit défini à ce stade.

Quels sont les projets de Lionel Flas­seur pour la suite ? Rien d’ar­rêté pour l’ins­tant. Sans doute toujours dans le domaine du « tourisme et de l’at­trac­ti­vité au sens large », même s’il se dit « ouvert à tout projet en forme de mission ».

21 milliards d’eu­ros de recettes annuelles

Fabrice Panne­koucke, président d’Au­vergne-Rhône-Alpes Tourisme (à droite sur la photo avec Lionel Flas­seur), souligne que « le départ de Lionel s’ac­com­pagne de notre recon­nais­sance du travail qui a été le sien, celui qui a permis de donner à l’Agence la place qu’elle occupe aujourd’­hui ». Deuxième région touris­tique de France avec 21 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires et 8% du PIB régio­nal, le secteur emploie 160 000 personnes en Auvergne-Rhône-Alpes.

Consent choices
Remonter