Keolis Lyon : Baptême du feu sous pres­sion pour Thomas Fontaine

Le nouveau directeur général de Keolis Lyon, nommé en lieu et place de Laurence Eymieu, doit gérer une situation de crise suite aux nombreux incidents survenus sur la ligne de métro B. Avant de se pencher dans quelques semaines sur le dossier brûlant de l’allotissement du réseau TCL.
Thomas Fontaine, nouveau directeur général de Keolis Lyon, aux côtés de Jean-Charles Kohlhaas (Sytral)

Sitôt nommé, sitôt dans la tempête. Thomas Fontaine, le nouveau direc­teur géné­ral de Keolis Lyon, a donné ce jeudi après-midi sa première confé­rence de presse aux côtés de Jean-Charles Kohl­haas, vice-président de Sytral Mobi­li­tés, pour reve­nir sur les inci­dents surve­nus ce jeudi sur le métro B. La ligne, qui subit des pannes récur­rentes depuis son auto­ma­ti­sa­tion en juin dernier, est à l’ar­rêt depuis le début de la mati­née pour une reprise du service seule­ment esti­mée à demain matin. Une situa­tion into­lé­rable pour Jean-Charles Kohl­haas. Le vice-président du Sytral a ainsi présenté ses excuses à tous les voya­geurs impac­tés par cet inci­dent, avant de tancer sévè­re­ment Keolis Lyon, l’ex­ploi­tant du réseau TCL : « Trois ou quatre inci­dents en quelques semaines, ça fait beau­coup. En accord avec Bruno Bernard (le président du Sytral, NDLR) en dépla­ce­ment à Reims, nous avons convoqué la direc­tion géné­rale de Keolis Lyon pour faire le point sur ces pannes récur­rentes. Nous leur avons fait part de notre mécon­ten­te­ment sur la gestion de l’in­ci­dent de ce matin. C’est inac­cep­table et pas à la hauteur. » 

Bruno Bernard a contacté de son côté le PDG d’Alstom France, le construc­teur des nouvelles rames auto­ma­tiques, et la PDG de Keolis France, pour leur faire part de sa colère sur la gestion de ces inci­dents, notam­ment sur la ques­tion de l’in­for­ma­tion voya­geurs. En cause, ces nombreuses vidéos publiées dans la mati­née sur les réseaux sociaux, où l’on distin­guait des voya­geurs descendre sur les voies, excé­dés par le manque d’in­for­ma­tion des agents TCL. « Nous avions sept rames coin­cées entre deux stations à évacuer, soit l’équi­valent de 1 500 personnes, indique Thomas Fontaine. Nous sommes en lien avec Alstom pour comprendre la panne et nos équipes ingé­nie­rie sont en cours d’ana­lyse de l’in­ci­dent. »

Thomas Fontaine remplace Laurence Eymieu chez Keolis Lyon

Le nouveau direc­teur géné­ral de Keolis Lyon fait donc ses premiers pas dans un climat très tendu. Arrivé à Lyon la semaine dernière après quatre années passées à la tête du réseau de Dijon, Thomas Fontaine — qui ne devait initia­le­ment prendre ses fonc­tions qu’en octobre prochain — connaît déjà bien le réseau TCL pour avoir été direc­teur de la main­te­nance et direc­teur adjoint de Keolis Lyon entre 2009 et 2018. Sa nomi­na­tion inter­vient suite au départ surprise de Laurence Eymieu, évin­cée par la direc­tion géné­rale de Keolis, après des mois de rela­tions glaciales entre le Sytral et Keolis Lyon, et à quelques semaines de la remise du cahier des charges du Sytral en vue de la mise en allo­tis­se­ment du réseau TCL (voir Lyon Déci­deurs n°25 – Avril 2022). 

La nomi­na­tion à la tête de Keolis Lyon d’un fin connais­seur du réseau de trans­ports en commun lyon­nais ne doit donc rien au hasard. « Je féli­cite Thomas pour cette nomi­na­tion et me réjouis de son retour à Lyon, au cœur d’un terri­toire et d’un réseau qu’il connaît parfai­te­ment, commen­tait ainsi Marie-Ange Debon, prési­dente du direc­toire de Keolis, suite à l’an­nonce de sa nomi­na­tion. L’ex­pé­rience acquise ces dernières années à Dijon lui sera précieuse pour accé­lé­rer le déve­lop­pe­ment du réseau TCL au service des ambi­tions de SYTRAL Mobi­li­tés et du Grand Lyon. » Son arri­vée doit ainsi permettre à la filiale de la SNCF d’apai­ser ses rela­tions avec le Sytral, en vue de la prochaine redis­tri­bu­tion des cartes induite par l’al­lo­tis­se­ment.

Remonter