La Vie Claire : Régis Pelen inau­gure son 400e maga­sin

La chaîne de magasins bio a inauguré lundi soir son 400e magasin dans le 8e arrondissement. Dans un contexte compliqué pour le secteur, La Vie Claire cherche de nouveaux leviers de croissance sous la houlette de la nouvelle présidente du directoire, Christelle Le Hir. Le groupe investit 60 millions d’euros dans un nouveau siège et une nouvelle plateforme logistique de près de 20 000 m2 à Grigny.

« Nous sommes passés de 90 maga­sins en 2000 à 400 aujourd’­hui », explique Régis Pelen, président du conseil de surveillance de La Vie Claire (*). Lorsqu’il cède Distri­borg à Wessa­nen en 2000, Régis Pelen garde dans le giron fami­lial la chaîne de maga­sins bio rache­tée en 1996. Vingt-deux ans plus tard, La Vie Claire a inau­guré lundi soir son 400ème maga­sin, avenue des Frères Lumière dans le 8e arron­dis­se­ment. Un choix qui ne doit rien au hasard, Lyon étant le berceau du groupe et l’une de ses places fortes avec 35 maga­sins dans l’ag­glo­mé­ra­tion. Le petit dernier, d’une surface de 231 m2, tout en longueur, emploie 6 personnes diri­gées par Pierre Breton et propose, comme chaque point de vente, 6 000 réfé­rences dont 2 000 à la marque La Vie Claire qui assurent la moitié du chiffre d’af­faires.

Chris­telle Le Hir soute­nue

Détenu en propre par le groupe comme un tiers des maga­sins, les 2/3 des maga­sins étant des fran­chi­sés, ce nouveau point de vente a repré­senté un inves­tis­se­ment proche de 400 000 euros (inves­tis­se­ment moyen pour tout nouveau maga­sin). Régis Pelen ne cache pas que la conjonc­ture n’est pas simple pour le secteur. « Le bio traverse une période compliquée. Toute la profes­sion souffre, y compris la GMS. Sur l’en­semble de l’an­née 2022, nous fini­rons au mieux sur un chiffre d’af­faires stable ou un léger recul de 5% maxi­mum. Les derniers mois de l’exer­cice sont essen­tiels, donc il est déli­cat de faire une prévi­sion précise aujourd’­hui ».

En atten­dant, La Vie Claire semble avoir retrouvé, cette fois-ci, une stabi­lité mana­gé­riale après avoir vu passer 4 diri­geants opéra­tion­nels en l’es­pace de 16 mois. Chris­telle Le Hir, la nouvelle prési­dente du direc­toire, arri­vée en avril après avoir dirigé notam­ment la branche épice­rie de Grand Frais, peut comp­ter sur le soutien de Régis Pelen. « Elle a procédé à une restruc­tu­ra­tion sur 3 postes et tout le monde est derrière elle et pousse dans le même sens », indique le président du conseil de surveillance, désor­mais satis­fait de sa direc­tion opéra­tion­nelle.

Fin des pros­pec­tus papiers

De son côté, Chris­telle Le Hir précise qu’il a fallu « trou­ver de nouveaux leviers de crois­sance. Nous avons beau­coup travaillé sur les produits à la marque La Vie Claire et on a pris en compte les problèmes de pouvoir d’achat avec une campagne « 100 petits prix bio », mais aussi en propo­sant une réduc­tion de 50% sur le deuxième achat chaque fois qu’un client achète le même produit en 2 exem­plaires. Nous avons stoppé tous nos tracts papiers, c’est un geste écolo­gique ! Nous accé­lé­rons la commu­ni­ca­tion sur le digi­tal en faisant décou­vrir notre gamme sur la théma­tique « le bio, ça vaut le goût ». Nos plans d’ac­tion paient. Un gros effort d’éco­res­pon­sa­bi­lité des maga­sins se met en place : choix des maté­riaux -plus de bois, moins de plas­tique- du vrac, du verre, des parte­na­riats renfor­cés avec des produc­teurs locaux comme Graines de Lyon ou la Bras­se­rie Dulion ou avec Reboo­teille, la filière de réem­ploi des embal­lages en verre ». Le groupe a lancé plus de 200 nouveau­tés produits La Vie Claire en 2021.

Après avoir ouvert 34 maga­sins en 2021, La Vie Claire se situait sur un rythme de 14 à fin juin 2022. Face à son prin­ci­pal concur­rent Biocoop qui possède 750 maga­sins, La Vie Claire consi­dère qu’elle « a encore de la marge pour gran­dir »…  Avec 1 250 colla­bo­ra­teurs (soit 1 063 ETP, équi­va­lents temps plein), le groupe annonce un chiffre d’af­faires (TTC) de 355 millions d’eu­ros l’an dernier pour la tota­lité des maga­sins (en recul par rapport à 2020 mais en hausse de 7,7% par rapport à 2019) et reven­dique le rang de 3e enseigne de la distri­bu­tion spécia­li­sée bio et de 1ère enseigne de la fran­chise en bio. La Vie Claire est enga­gée dans un projet d’in­ves­tis­se­ment de 60 millions d’eu­ros autour du démé­na­ge­ment de son siège social et de sa plate­forme logi­si­tique de Monta­gny à Grigny, d’ici à 2025. Un chiffre qui englobe le foncier, la construc­tion du bâti­ment et l’équi­pe­ment inté­rieur. Un ensemble de près de 20 000 m2.

(*) La Vie Claire est contrô­lée à 80,2% par la famille Pelen, 9,5% par la direc­tion et les colla­bo­ra­teurs, 9,2% par d’autres mino­ri­taires et 1,1% par le Fonds de dota­tion Eric Pelen.

Photo : Régis Pelen et Chris­telle Le Hir dans le maga­sin La Vie Claire Lyon Lumière

Consent choices
Remonter