Le Jour­nal Éco #123, avec Thierry Gardon (Tribu­nal de commerce de Lyon)

L’in­vité : Thierry Gardon, président du Tribu­nal de commerce de Lyon, réagit au rapport Sauvé (conclu­sions des états géné­raux de la justice). La juri­dic­tion consu­laire pour­rait évoluer et deve­nir un Tribu­nal des affaires écono­miques aux compé­tences élar­gies (agri­cul­teurs, profes­sions libé­rales, etc). Mais c’est surtout l’idée d’in­tro­duire des magis­trats de carrière dans les chambres de sanc­tion des tribu­naux de commerce qui fait bondir Thierry Gardon. Il y voit le retour d’un vieux serpent de mer: l’éche­vi­nage des tribu­naux de commerce. De même, les allé­ga­tions sur des possi­bi­li­tés de conflits d’in­té­rêt autour des juges consu­laires, passent mal. « Leur béné­vo­lat est bien mal reconnu« , constate Thierry Gardon.

En cette rentrée, le TC de Lyon constate une remon­tée des dépôts de bilan, de l’ordre de + 35% comme au niveau natio­nal (après, il est vrai, un repli de 45% des faillites en deux ans). Les procé­dures amiables augmentent aussi forte­ment dans le cadre des rené­go­cia­tions pour l’al­lon­ge­ment des rembour­se­ments de PGE. Enfin, Thierry Gardon annonce une grand événe­ment le vendredi 21 octobre à l’UCLy, asso­ciant le Tribu­nal de commerce de Lyon, le barreau de Lyon et l’Univer­sité Lyon 3. Une jour­née de débats sur le thème: « Le contrat, piège ou oppor­tu­nité« 

Remonter