Bernard / Wauquiez : les coulisses d’une rencontre atten­due

Le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard (EELV), recevait son homologue de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR) ce vendredi après-midi au siège de la Métropole de Lyon. Les deux hommes, qui s’attaquent régulièrement dans les médias depuis deux ans, ont échangé plus d’une heure sur le Contrat de Plan Etat-Région et le RER à la Lyonnaise. Avec des reproches similaires d’un côté comme de l’autre.

C’était l’autre rencontre très atten­due de la jour­née à Lyon, après la récep­tion de Gérald Darma­nin par Grégory Doucet à l’Hô­tel de Ville ce vendredi matin. Loin de l’agi­ta­tion causée par la venue du ministre de l’In­té­rieur sur la Presqu’île et dans le quar­tier de la Guillo­tière, Bruno Bernard a reçu Laurent Wauquiez ce vendredi après-midi au siège de la Métro­pole de Lyon. La troi­sième rencontre — seule­ment — entre le président EELV de la Métro­pole et son homo­logue LR à la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Les deux hommes, qui n’avaient plus échangé en tête-à-tête depuis plus d’un an, ont ainsi discuté pendant une heure et quart « dans un climat de travail  », après des mois de tensions et d’at­taques dans la presse et par cour­riers inter­po­sés. 

Parmi les sujets abor­dés, la ques­tion du Contrat de Plan Etat-Région 2021–2027 (CPER) sur lequel les deux collec­ti­vi­tés s’écharpent depuis plusieurs mois. Si Bruno Bernard regret­tait jeudi face au club de la presse une forme de désen­ga­ge­ment de la Région sur ce dossier, poin­tant du doigt l’ab­sence de « retour sur les propo­si­tions adres­sées », le son de cloche régio­nal est tout autre. « La Région est entrée en rela­tions avec la Métro­pole de Lyon et les 12 dépar­te­ments du terri­toire. Les discus­sions sont allées au terme avec l’en­semble des dépar­te­ments, mais pas avec la Métro­pole de Lyon, qui malgré deux rappels à l’ordre dont un du préfet, est dans l’in­ca­pa­cité de présen­ter des projets prio­ri­sés, construits et solides », fait ainsi savoir le cabi­net de Laurent Wauquiez. Lors de cet entre­tien entre les deux prési­dents, Bruno Bernard aurait donc demandé un délai supplé­men­taire pour travailler notam­ment sur la décar­bo­na­tion de la Vallée de la Chimie, ou encore du Pont de Vernai­son. 

>>>À lire aussi : Le tacle appuyé de Bruno Bernard sur Laurent Wauquiez

Coup d’ac­cé­lé­ra­teur pour le RER à la Lyon­naise ?

Autre point de discorde soulevé lors de ces échanges, le dossier du Réseau Express Métro­po­li­tain, fameux « RER à la Lyon­naise », qui revient avec insis­tance depuis les dernières élec­tions métro­po­li­taines. « Sur ce sujet, il n’y a pas d’avan­cée, jugeait Bruno Bernard, jeudi. Nos services se parlent mais il n’y a pas de propo­si­tions sur la table. Il y a des hypo­thèses mais la déci­sion finale revien­dra à la Région. Nous sommes prêts à y aller et à accé­lé­rer sur le sujet, mais je n’ai pas l’im­pres­sion que cet avis soit partagé par la Région. » 

Les discus­sions de cette fin de semaine pour­raient toute­fois donner un coup d’ac­cé­lé­ra­teur au projet. « La Région a présenté un projet concret, précis sur les aspects tech­niques et sur le finan­ce­ment d’un tel projet. On atten­dait de savoir ce que la Métro­pole voulait faire sur ce sujet, et Bruno Bernard semble avoir saisi la main tendue. On a donc un travail en commun à pour­suivre, avec des réunions plus tech­niques à venir », juge-t-on du côté de la Région. Le début, peut-être, d’un chan­tier majeur entre les deux collec­ti­vi­tés qui trouvent dans ce projet de multiples enjeux communs.

Remonter