Assu­rance : April racheté par KKR

Le fonds américain était en finale avec CVC fin 2018 pour le rachat d’April. Bruno Rousset avait préféré vendre à CVC Capital Partners. Quatre ans après, KKR tient sa revanche dans le cadre d’un LBO à 2,3 milliards d’euros, avec un fort investissement du management, Eric Maumy, en tête, qui se réjouit de l’opération.

« C’est une super nouvelle pour l’en­tre­prise. Nous avons eu à cœur de choi­sir le meilleur parte­naire pour l’ave­nir d’April », déclare Eric Maumy (photo), PDG d’April alors que l’opé­ra­tion du rachat du cour­tier gros­siste en assu­rances lyon­nais par l’Amé­ri­cain KKR vient tout juste d’être offi­cia­li­sée. Une opéra­tion sous forme de LBO valo­ri­sant April 2,3 milliards d’eu­ros, à rappro­cher des 900 millions d’eu­ros débour­sés par CVC Capi­tal Part­ners lors du rachat début 2019. L’opé­ra­tion s’ef­fec­tue à travers le fonds long terme de KKR, Core, qui inves­tit sur des durées de 10 à 12 ans. « Cela corres­pond avec la vision que nous avons avec le mana­ge­ment de vouloir travailler sur le long terme et de perpé­tuer l’en­tre­prise sur une quin­zaine d’an­nées avant de trans­mettre ensuite le relais à d’autres, pour­suit encore Eric Maumy. Nous allons conti­nuer d’in­ves­tir dans le digi­tal et dans nos cœurs de métier. Nous avons aussi une vraie volonté de déve­lop­pe­ment inter­na­tio­nal. Notre nouvel action­naire connait très bien le monde des services finan­ciers et de l’as­su­rance ».

Clin d’oeil à Bruno Rous­set

Evoquant l’ori­gine du groupe lyon­nais, Eric Maumy ajoute : « April a été créé il y a 35 ans par Bruno Rous­set, un entre­pre­neur vision­naire. A l’is­sue d’une formi­dable colla­bo­ra­tion avec CVC Capi­tal Part­ners, nous avons redonné au groupe ses couleurs d’ori­gine et avons l’am­bi­tion de perpé­tuer l’his­toire de cette magni­fique entre­prise et d’en faire un cham­pion français d’en­ver­gure mondiale. Nous allons écrire ce nouveau chapitre avec l’équipe diri­geante, nos 2 300 colla­bo­ra­teurs et KKR, au béné­fice de nos parte­naires et de nos clients assu­rés ».

Le mana­ge­ment avec Eric Maumy, le PDG d’April en tête, est forte­ment impliqué dans ce LBO avec une part signi­fi­ca­tive du capi­tal. « On va inves­tir encore plus », ajoute-t-il. Reste à savoir si Evolem, le fonds d’in­ves­tis­se­ment de la famille Rous­set, toujours action­naire à 10% d’April, sera à nouveau présent dans le nouveau de table. On devrait le savoir bien­tôt. Eric Maumy entre­tient des rela­tions fortes avec Evolem et insiste sur le fait  qu’« April reste une entre­prise tota­le­ment lyon­naise ».

Accé­lé­rer sur le digi­tal et l’in­ter­na­tio­nal

De son côté, CVC Capi­tal Part­ners réalise une très belle opéra­tion finan­cière puisqu’en moins de 4 ans, il revend 2,3 milliards d’eu­ros une entre­prise acquise pour 900 millions. Entre temps, Eric Maumy a redé­fini la stra­té­gie et recon­fi­guré le groupe lyon­nais, cédant plusieurs enti­tés -des compa­gnies d’as­su­rance notam­ment- ou se reti­rant de certains pays (de 1 milliard d’eu­ros en 2019, le péri­mètre a été ramené à 500 millions d’eu­ros). Recen­tré sur ses cœurs de métiers, April se reven­dique en leader du cour­tage gros­siste en France avec un réseau de 15 000 cour­tiers parte­naires et 2 300 colla­bo­ra­teurs. L’en­tre­prise inter­vient en santé et prévoyance des parti­cu­liers, profes­sion­nels et TPE, en assu­rance des emprun­teurs, en santé inter­na­tio­nale, en dommages de niches et en gestion de patri­moine. Par ailleurs, April a racheté cet été Magna­carta, dans le conseil en gestion de patri­moine. Cette entre­prise travaille avec un réseau de 200 conseils en gestion de patri­moine indé­pen­dants. Magna­carta compte 20 000 clients et affiche 2,5 milliards d’eu­ros d’en­cours sous gestion. En 2021, April a réalisé un chiffre d’af­faires de 544 millions d’eu­ros.

KKR action­naire de Cegid et de la Clinique du Parc

Présent dans 17 pays, April ambi­tionne, à l’ho­ri­zon 2023, de deve­nir un acteur digi­tal, omni­ca­nal et leader sur ses marchés. L’as­su­reur a annoncé, le mois dernier, que son siège social va démé­na­ger, fin 2024. Il quit­tera l’Apri­lium de l’ave­nue Vivier-Merle pour rejoindre la rue Juliette-Réca­mier, toujours dans le quar­tier de la Part-Dieu, dans des locaux entiè­re­ment réno­vés propriété d’Icade. En France, April compte bien surfer sur l’en­trée en vigueur de la loi Lemoine sur l’as­su­rance emprun­teur, son cœur de métier histo­rique, avec la possi­bi­lité désor­mais, pour les emprun­teurs, de faire appel à qui ils veulent pour leur assu­rance-crédit, une acti­vité jusque-là trus­tée majo­ri­tai­re­ment par les banques.

Pour KKR, fonds basé à New York, ce n’est pas le premier inves­tis­se­ment en terre lyon­naise. Il est action­naire de Cegid mais aussi du groupe Elsan, proprié­taire, entre autres, de la Clinique du Parc. Quant à CVC Capi­tal Part­ners, outre la belle plus-value qu’il réalise en cédant April, il reste action­naire de Panzani, racheté l’été 2021, à Ebro pour 550 millions d’eu­ros.

Remonter