WorldS­kills : drapeau arrivé à Lyon et meilleur clas­se­ment histo­rique de la France

L’édition 2022 tout juste terminée, le drapeau de la compétition mondiale des métiers est arrivé aujourd’hui à Lyon qui accueillera la prochaine édition, en septembre 2024. La France finit 5e à 4 points du 4e… son meilleur classement historique. De bon augure dans la perspective de l’édition 2024.

Dans un peu moins de 2 ans, Lyon sera la capi­tale mondiale des métiers, du 10 au 15 septembre, avec 1 500 jeunes de moins de 23 ans venus du monde entier pour riva­li­ser de talent dans une soixan­taine de métiers, répar­tis en six secteurs : arts créa­tifs et mode, tech­no­lo­gie de fabri­ca­tion et d’in­gé­nie­rie, trans­port et logis­tique, construc­tion et tech­no­lo­gie du bâti­ment, services sociaux et person­nels et tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et de la commu­ni­ca­tion. Au total, 85 pays repré­sen­tés et plus de 200 000 visi­teurs atten­dus à Eurexpo pour cette « coupe du monde des métiers », véri­table vitrine des savoir-faire métiers et des forma­tions. La compé­ti­tion bien­nale, au niveau inter­na­tio­nal, s’in­ter­cale avec une compé­ti­tion euro­péenne et natio­nale.

Alors que la WorldS­kills Compe­ti­tion 2022 vient tout juste de s’ache­ver, la drapeau est offi­ciel­le­ment arrivé en terre lyon­naise aujourd’­hui (photo). L’oc­ca­sion pour toutes les parties prenantes, -collec­ti­vi­tés locales, orga­ni­sa­tions profes­sion­nelles et Comité d’or­ga­ni­sa­tion WorldS­kills Lyon 2024– de fêter aussi le bon clas­se­ment de la France à l’épreuve 2022. Une 5e place mondiale histo­rique pour les Français avec 39 médailles (6 d’or, 4 d’argent, 7 de bronze et 22 d’ex­cel­lence), autant dire un clas­se­ment jamais atteint.

Prépa­rer la 47e édition dans les meilleures condi­tions

 « C’est une formi­dable nouvelle, déclare Florence Poivey, prési­dente de WorldS­kills France depuis mai dernier. Et nous finis­sons à 4 points du 4e, le Japon et, surtout, il faut le souli­gner devant la Suisse, l’Au­triche et l’Al­le­magne », histo­rique­ment très affu­tés sur cette compé­ti­tion. Autant dire que la France va pouvoir prépa­rer dans de bonnes condi­tions l’épreuve reine de 2024 qui se dérou­lera sur son sol, la 47e édition des WorldS­kills

« La Métro­pole de Lyon, avec le Comité d’Or­ga­ni­sa­tion WorldS­kills Lyon 2024 et l’en­semble de ses parte­naires, est plei­ne­ment enga­gée pour la réus­site collec­tive de l’ac­cueil de cette belle compé­ti­tion sur notre terri­toire. Cet événe­ment est une oppor­tu­nité unique de mettre en lumière les métiers des filières profes­sion­nelles, dont plusieurs sont en tension, et de valo­ri­ser l’im­pli­ca­tion et le talent de la jeunesse », explique Bruno Bernard, président de la Métro­pole de Lyon.  De son côté, Grégory Doucet, maire de Lyon, se dit aussi «  fier d’ac­cueillir à Lyon la Compé­ti­tion WorldS­kills, un événe­ment inter­na­tio­nal qui révèle les jeunes talents dans les métiers de l’ar­ti­sa­nat, de l’in­dus­trie et des services à la personne. Valo­ri­ser ces métiers manuels est indis­pen­sable pour déve­lop­per une écono­mie soute­nable et locale ».  

Et Max Roche, président de WorldS­kills Lyon 2024 de conclure : « La Métro­pole de Lyon est un acteur essen­tiel pour le Comité d’Or­ga­ni­sa­tion WorldS­kills Lyon 2024 sur le terri­toire hôte ! Nous sommes ravis qu’elle partage nos valeurs fonda­men­tales, en parti­cu­lier notre atten­tion première à promou­voir l’ou­ver­ture et la diver­sité. Nous saluons de même son inves­tis­se­ment, aux côtés de l’éco­sys­tème écono­mique du terri­toire, en faveur de toutes les initia­tives visant à faire rayon­ner la compé­ti­tion WorldS­kills Lyon 2024 ».

Remonter