Nomi­na­tion : Pascale Gibert, de LPA à La Poste Immo­bi­lier

Pascale Gibert (photo) rebon­dit à La Poste Immo­bi­lier. L’an­cienne élue PS avait quitté ses fonc­tions de direc­trice géné­rale de LPA -Lyon Parc Auto- au début de l’été (infor­ma­tion révé­lée par Tribune de Lyon) sur fond de désac­cord avec l’exé­cu­tif de la Métro­pole de Lyon à la suite de la créa­tion de la SPLM (Société publique locale en charge des mobi­li­tés) coif­fant l’en­semble des struc­tures inter­ve­nant en matière de mobi­li­tés, dont le Sytral et LPA. Elle poin­tait alors un « défi­cit de confiance » auquel elle ne pouvait « rester sourde et insen­sible ». Elle claquait la porte moins de 18 mois après son arri­vée à la direc­tion de LPA, sous la respon­sa­bi­lité du président de la société, Fabien Bagnon. Il lui aura fallu moins de 4 mois pour rejoindre La Poste, plus spécia­le­ment la foncière du groupe, La Poste Immo­bi­lier, au poste de direc­trice de la RSE et de l’inno­va­tion. « En lien avec les enjeux de trans­for­ma­tion du groupe La Poste, elle a pour mission de coor­don­ner le déploie­ment opéra­tion­nel de la poli­tique RSE de l’en­tre­prise et de la conduire vers une certi­fi­ca­tion adap­tée », précise la direc­tion de l’en­tre­prise publique. Membre du comité de direc­tion, elle  reporte direc­te­ment à Rémi Feredj, direc­teur géné­ral de La Poste Immo­bi­lier.

Début de carrière en Suède

Alter­nant fonc­tion publique terri­to­riale et secteur privé, le parcours profes­sion­nel de Pascale Gibert est marqué par la tran­si­tion des mobi­li­tés et des terri­toires à diffé­rents postes notam­ment à la Métro­pole de Lyon. Chez Lyon Parc Auto où elle a engagé un vaste projet de trans­for­ma­tion arti­culé autour des respon­sa­bi­li­tés terri­to­riale, envi­ron­ne­men­tale, sociale et socié­tale de l’en­tre­prise. « La Poste Immo­bi­lier a choisi de faire de sa respon­sa­bi­lité sociale et envi­ron­ne­men­tale, un axe fort de sa stra­té­gie de déve­lop­pe­ment. L’ar­ri­vée de Pascale Gibert et sa connais­sance fine des collec­ti­vi­tés terri­to­riales vont nous permettre d’ac­cé­lé­rer et de rele­ver ce défi majeur, afin d’avoir un impact envi­ron­ne­men­tal posi­tif au cœur des terri­toires et de parti­ci­per à la construc­tion d’une ville durable », précise Rémi Feredj.

Diplô­mée en génie civil et urba­nisme de l’INSA de Lyon et de l’école Poly­tech­nique Royale de Stock­holm, Pascale Gibert a commencé sa carrière en Suède en 1994, en tant que consul­tante en revi­ta­li­sa­tion des centres villes. En 1996, elle rejoint le Grand Lyon où elle effec­tuera la majeure partie de sa carrière à diffé­rents postes dans la tran­si­tion des mobi­li­tés et des terri­toires. La Poste Immo­bi­lier gère, déve­loppe, entre­tient et valo­rise un parc de plus de 6 millions de m² et près de 10 000 immeubles tertiaires, indus­triels et commer­ciaux partout en France.

Consent choices
Remonter