LDLC dans le rouge au 1er semestre

Activité en baisse de près de 24% à 253,9 millions d’euros, résultat net semestriel de - 1,9 million d’euros, le groupe lyonnais a connu un 1er semestre 2022/2023 difficile. Mais il reste confiant sur l’avenir en versant un acompte sur dividende. Et négocie aussi le rachat d’A.C.T.I. Mac, un distributeur Apple.

En publiant un chiffre d’af­faires semes­triel (1er avril/30 septembre 2022) en repli de 23,9% à 253,9 millions d’eu­ros, le Groupe LDLC avait expliqué que les 6 premiers mois de son exer­cice 2022/2023 étaient impac­tés par le retour­ne­ment conjonc­tu­rel de ses marchés. Lequel s’ex­plique, entre autres, par une moindre demande de produits high-tech, par une hausse de l’éner­gie et la forte appré­cia­tion du dollar.

Au-delà de cette baisse d’ac­ti­vité, LDLC enre­gistre une sérieuse baisse de sa renta­bi­lité avec un résul­tat net semes­triel néga­tif de 1,9 million, là où il était posi­tif de 18,3 millions, l’exer­cice précé­dent. La marge brute recule aussi nette­ment de 76,9 millions d’eu­ros à 51 millions, « soit un taux de marge de 20%, en deçà mais proche de notre taux norma­tif de 21,5% », précise la direc­tion.

A.C.T.I. Mac pèse 42 millions d’eu­ros d’ac­ti­vité

Olivier de la Cler­ge­rie, direc­teur géné­ral du Groupe LDLC se montre néan­moins rassu­rant pour le futur: « Ce contexte passa­ger ne remet pas en cause les dyna­miques solides de moyen terme de nos marchés, portés par l’in­no­va­tion et l’évo­lu­tion des usages vers toujours plus de numé­rique. Afin d’être prêts dès la reprise de la demande et accom­pa­gner notre crois­sance future, nous avons lancé plusieurs projets struc­tu­rants comme le renfor­ce­ment de nos capa­ci­tés opéra­tion­nelles avec le nouveau site logis­tique de Saint-Quen­tin-Falla­vier, la pour­suite à un rythme soutenu de l’élar­gis­se­ment de notre réseau de boutiques –96 à fin septembre- et le renfor­ce­ment de notre noto­riété notam­ment par des campagnes de spots publi­ci­taires. Concer­nant les oppor­tu­ni­tés de crois­sances externes, nous avons entamé des discus­sions exclu­sives pour l’ac­qui­si­tion du Groupe A.C.T.I. MAC ».

Ce distri­bu­teur Apple (parti­cu­liers et profes­sion­nels) possède 5 agences et emploie une soixan­taine de personnes pour un chiffre d’af­faires d’en­vi­ron 42 millions d’eu­ros. Si les négo­cia­tions abou­tissent, le rachat d’A.C.T.I. Mac pour­rait être effec­tif d’ici à 4 mois et renfor­ce­rait ainsi l’offre BtoB de LDLC qui a déjà racheté d’autres distri­bu­teurs Apple ces dernières années.

Signe de confiance en direc­tion des action­naires, LDLC main­tient le verse­ment d’un acompte sur divi­dende de 0,40 € qui sera versé fin février 2023, au titre de l’exer­cice 2022–2023. Et Olivier de la Cler­ge­rie de conclure : « C’est en toute confiance que nous abor­dons la 2nde partie de l’exer­cice 2022–2023 et les exer­cices futurs. Notre acti­vité devrait d’ailleurs, dès le second semestre, béné­fi­cier des inno­va­tions de nos marchés notam­ment en matière de cartes graphiques et proces­seurs ».

Remonter