Boiron : Valé­rie Lorentz-Poin­sot affiche une crois­sance de 17,4% en 2022

Boiron, le leader mondial de l’ho­méo­pa­thie confirme son retour à la crois­sance avec un chiffre d’af­faires de 534,2 millions d’eu­ros en hausse de 17,4% sur l’en­semble de l’an­née 2022. En France, malgré la baisse des ventes de médi­ca­ments homéo­pa­thiques à nom commun, Boiron affiche une progres­sion de 9,4% à 261 millions d’eu­ros. En Europe (hors France), l’ac­ti­vité enre­gistre une augmen­ta­tion de 12,5% à pratique­ment 130 millions. En Amérique du nord, les ventes ont bondi de + 43,7% à 120 millions et de + 31,4% dans les autres pays (22,8 millions).

Au total, la crois­sance s’éta­blit à + 26,1% à l’in­ter­na­tio­nal et concerne l’en­semble des zones géogra­phiques et des produits. Les ventes de nouveaux produits lancés depuis 2020 s’élèvent à 77,6 millions d’eu­ros, soit 26,5 millions de plus que l’an­née d’avant.

Résul­tat opéra­tion­nel en hausse en 2022

Sur l’en­semble du groupe et par grandes caté­go­ries, les médi­ca­ments homéo­pa­thiques à nom commun repré­sentent 184,6 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2022 (- 5,3%), tandis que les spécia­li­tés homéo­pa­thiques grimpent de + 35,6% à pratique­ment 280 millions, les autres produits de santé pèsent pour presque 70 millions d’eu­ros (+ 29,3%).

L’en­tre­prise diri­gée par Valé­rie Lorentz-Poin­sot (photo) anti­cipe un résul­tat opéra­tion­nel 2022 en hausse par rapport à l’exer­cice précé­dent, compte tenu de l’évo­lu­tion signi­fi­ca­tive des ventes sur l’an­née. Les résul­tats 2022 de Boiron seront connus le 21 mars prochain après la ferme­ture de la bourse.

Remonter