Leper­mis­libre : Lucas Tour­nel et Romain Durand roulent vers la bourse

Avec l’approbation de son document d’enregistrement par l’AMF, le pure-player lyonnais de l’auto-école en ligne annonce sa prochaine introduction en bourse sur Euronext Growth. Il affiche plus de 360 000 candidats inscrits depuis sa création. De 14,8 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, il pense passer à 45 à 50 millions d’euros en 2025.

L’am­bi­tion est clai­re­ment affi­chée : « deve­nir le leader français de l’en­sei­gne­ment de la conduite en ligne ». Pour Romain Durand et Lucas Tour­nel (photo), les co-fonda­teurs et diri­geants de la société lyon­naise Leper­mis­libre, 2023 devrait marquer une étape déci­sive dans leur stra­té­gie conqué­rante avec la prochaine intro­duc­tion en bourse sur Euro­next Growth, qui a reçu le feu vert de l’AMF (Auto­rité des marchés finan­ciers). Cette dernière a approuvé vendredi le docu­ment d’en­re­gis­tre­ment du Permis­libre, ouvrant la voie à la suite des opéra­tions.

Pour ce pure-player de l’auto-école en ligne qui se situe aux 1ers rangs des acteurs français du marché, l’his­toire a commencé en 2014. Leper­mis­libre est alors la première auto-école en ligne agréée par l’Etat. Il réin­vente la forma­tion au permis de conduire en propo­sant une offre en rupture avec les acteurs tradi­tion­nels, plus proche des nouveaux usages et modes de vie de la géné­ra­tion « digi­tal native » qui a grandi avec le déve­lop­pe­ment du numé­rique. Clé de voûte de son offre, Leper­mis­libre fédère une commu­nauté de 900 ensei­gnants de la conduite, tous diplô­més d’État. Les candi­dats plébis­citent la grande flexi­bi­lité de la forma­tion avec une liberté inédite de consom­ma­tion des heures de conduites, 7 jours sur 7, de 6 à 23 heurs, depuis plus de 500 villes en France et sur 1 480 points de rendez-vous, permet­tant de se déta­cher des contraintes de temps et de lieux.

Chiffre d’af­faires multi­plié par 7 entre 2019 et 2021

Ces béné­fices, conju­gués à un prix 30 % moins cher qu’en auto-école tradi­tion­nelle, ont attiré plus de 360 000 candi­dats inscrits sur la plate­forme depuis la créa­tion pour suivre les forma­tions au code de la route et à la conduite. Pour la seule année 2021, ce sont 110 000 candi­dats qui ont été accom­pa­gnés, repré­sen­tant une hausse de +44% par rapport à 2020. Entre 2019 et 2021, Leper­mis­libre a multi­plié ses ventes par 7. La crois­sance s’est pour­suivi en 2022 avec un chiffre d’af­faires de 14,8 millions d’eu­ros. Aujourd’­hui, alors qu’il s’ap­prête à rejoindre la bourse, Leper­mis­libre affiche de nouvelles amibi­tions : atteindre la renta­bi­lité opéra­tion­nelle (Ebitda) à fin 2024 avec un chiffre d’af­faires compris entre 45 et 50 millions d’eu­ros, soit une crois­sance annuelle moyenne des ventes de + 40% envi­ron et une marge brute supé­rieure à 30%.

« Les modes de consom­ma­tion ont radi­ca­le­ment évolué ces dernières années, déclarent Lucas Tour­nel et Romain Durand. Aujourd’­hui, les jeunes géné­ra­tions privi­lé­gient le digi­tal dans tous leurs actes du quoti­dien. L’auto-école tradi­tion­nelle, au même titre que d’autres secteurs avant, n’est plus adap­tée aux nouveaux  besoins de cette géné­ra­tion « digi­tal natives » et doit impé­ra­ti­ve­ment se réin­ven­ter alors même que le permis de conduire est le 1er examen de France devant le bacca­lau­réat ! C’est ce constat qui a été au cœur de la créa­tion de notre entre­prise à Lyon, il y a main­te­nant plus de 8 ans. La digi­ta­li­sa­tion de notre marché s’ac­cé­lère aujourd’­hui portée par un cadre régle­men­taire favo­rable et un enga­ge­ment fort des pouvoirs publics. Nous sommes idéa­le­ment posi­tion­nés pour profi­ter des formi­dables oppor­tu­ni­tés de déve­lop­pe­ment offertes par cet envi­ron­ne­ment. Notre ambi­tion est forte dans ce marché porteur : deve­nir leader français de l’en­sei­gne­ment de la conduite en ligne » .

Viser les villes de moins de 50 000 habi­tants

Pour passer la vitesse supé­rieure, les deux fonda­teurs lyon­nais du pure-player font donc le choix de rejoindre la bourse avec la volonté d’ac­cé­lé­rer encore la noto­riété de l’en­tre­prise en inten­si­fiant leur présence dans les villes de moins de 50 000 habi­tants. Ils veulent aussi enri­chir et diver­si­fier l’offre autour de l’in­no­va­tion produits, valo­ri­ser la data et assu­rer la promo­tion de la conduite écores­pon­sable et de l’as­su­rance. A la fin de cette année, Lucas Tour­nel et Romain Durand veulent lancer une offre d’as­su­rance en propre, « inté­grant le poten­tiel de la data dans le ciblage des conduc­teurs, en parte­na­riat avec un acteur majeur du secteur ».

Remonter