L’amer­tume des diri­geants du Village des Créa­teurs

Président et directrice du Village des Créateurs depuis 2021, Nicolas Fafiotte et Nathalie Albrègue déplorent la fermeture de l’association installée passage Thiaffait. Sans pour autant cibler totalement les collectivités qui se sont progressivement désengagées du projet.

Nico­las Fafiotte et Natha­lie Albrègue digèrent la nouvelle avec « émotion, mais avec aussi beau­coup de ques­tion­ne­ment ». Le président et la direc­trice du Village des Créa­teurs ont annoncé mardi la ferme­ture de l’as­so­cia­tion, pépi­nière des marques mode, textile, déco et life­style instal­lée passage Thiaf­fait dans le 1er arron­dis­se­ment. Une déci­sion deve­nue inéluc­table pour l’as­so­cia­tion, en proie à d’im­por­tantes diffi­cul­tés finan­cières  après la baisse dras­tique des subven­tions accor­dées par la Métro­pole de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, insti­ga­trices du projet au début des années 2000 avec la Ville de Lyon

« En 2021, la subven­tion de la Métro­pole de Lyon est passée de 185 000 à 100 000 euros, et celle de la Région de 140 000 à 100 000 euros. Nous venions d’ar­ri­ver à la prési­dence et à la direc­tion du Village des Créa­teurs, on a failli tomber dans les pommes. C’était un gros coup de masse », rejouent Nico­las Fafiotte et Natha­lie Albrègue dans les bureaux du VDC (8 sala­riés) qui ferme­ront leurs portes fin janvier. La subven­tion régio­nale est ensuite descen­due à 30 000 euros pour 2022, avant d’être tota­le­ment coupée pour 2023. « Suite à la réduc­tion de la subven­tion de la Région en 2022, la Ville et la Métro­pole nous ont accor­dées des rallonges excep­tion­nelles de 5 000 et 40 000 euros, témoigne Natha­lie Albrègue. Les collec­ti­vi­tés nous ont poussé à chan­ger le modèle de l’en­tre­prise. Nous avons tenté d’al­ler cher­cher des finan­ce­ments privés, on a beau­coup travaillé, on pensait pouvoir trou­ver les solu­tions et convaincre les parte­naires, par notre travail, de reprendre le projet… Mais avec l’ar­rêt de la subven­tion de la Région, on ne pouvait plus conti­nuer. »

>>>À lire aussi : Le Village des Créa­teurs va fermer ses portes

Ferme­ture du Village des créa­teurs : « Dommage de bousiller ce super outil »

Déçue, la direc­trice du VDC (140 membres adhé­rents, 15 créa­teurs instal­lés dans le passage Thiaf­fait) n’ac­cable pas pour autant les collec­ti­vi­tés : « Sans elles, le Village n’exis­te­rait pas. Elles ont porté et soutenu le projet pendant 20 ans. Le VDC est devenu un lieu fort du quar­tier et de Lyon, c’est un lieu qui lais­sera une empreinte. » Nico­las Fafiotte, épaulé dans son début de carrière par le Village des Créa­teurs et sa direc­trice histo­rique Isabelle Gleizé, se montre plus amer : « C’est dommage de bousiller ce super outil. On a voulu casser un jouet qui marchait bien. J’avais pris la prési­dence du Village pour le déve­lop­per, aider à mon tour les jeunes créa­teurs. »

Le VDC avait doublé son nombre d’adhé­rents entre 2021 et 2022 pour comp­ter aujourd’­hui 140 membres. La Métro­pole a annoncé dans un commu­niqué qu’elle accom­pa­gne­rait les entre­pre­neurs et créa­teurs accom­pa­gnés par le Village. « On va se battre pour que les créa­teurs instal­lés dans le passage ne se retrouvent pas à la rue. Chaque résident restera jusqu’au terme de son bail », souligne Natha­lie Albrègue. Les créa­teurs sont ainsi loca­taires de la SERL, société d’éco­no­mie mixte ratta­chée à la Métro­pole, pour les locaux du rez-de-chaus­sée et du premier étage. Les deux diri­geants appellent les respon­sables de la Métro­pole à faire perdu­rer cet esprit de créa­tion dans le passage Thiaf­fait, alors que des bruits de couloir évoquent l’ins­tal­la­tion d’une univer­sité du climat, à terme. Affaire à suivre.

Remonter