LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Banque : Didier Pariset à la tête de SG Auvergne Rhône Alpes

Publié le 20 janvier 2023

La fusion juridique des réseaux de banque de détail de Société Générale et du Crédit du Nord (Banque Rhône-Alpes à Lyon) est effective depuis le début du mois de janvier. C’est Didier Pariset, le directeur régional de la Société Générale qui est le patron de SG Auvergne Rhône Alpes, nouveau nom du groupe qui pèse 516 millions d’euros de PNB avec 2 300 personnes dans la région. 300 personnes vont quitter le groupe, mais sans départ contraint.

« C’est un très bel ensemble que nous avons construit avec la volonté d’être offensifs. A deux en ayant fusionné nos réseaux, nous serons plus forts, nous allons pouvoir faire des gains de parts de marché, nous renforcer sur la satisfaction client et sur la RSE. Nous avons des cultures d’entreprises assez similaires et différentes à la fois. Nous partageons la même fibre du service client. L’apport des entités Crédit du Nord – Banque Rhône-Alpes tourne autour de la proximité avec des décisions au plus près du client qui marquent la volonté de renforcer l’échelon régional. Quant à la Société Générale, elle apporte une puissance de feu et un réseau international dense. On va donc jouer la carte de l’agilité avec une force de frappe incroyable ». C’est un Didier Pariset heureux qui présente la nouvelle organisation du groupe Société Générale dans la région, dont il est le patron (photo), et la nouvelle marque SG Auvergne Rhône Alpes.

Dans les deux Savoies, la marque Laydernier est conservée, le groupe s’appellera donc SG Laydernier dans les deux départements savoyards. Dans le reste de la région, en revanche, les deux autres entités du groupe Crédit du Nord (Nuger en Auvergne et Banque Rhône-Alpes à Lyon) s’effacent. La fusion juridique est effective depuis début janvier. La bascule informatique interviendra en deux temps : le week-end des 11/12 mars puis le 8 mai.

300 départs et un tiers d’agences en moins

Quant aux regroupements d’agences, ils vont s’échelonner pour 30% d’entre eux d’ici à fin 2023, 50% en 2024 et le solde, soit 20% en 2025. Un tiers des agences est appelé à disparaître, lorsqu’il y a doublon sur un même périmètre. Avec, toutefois quelques exceptions. SG gardera 2 agences rue de la République et rue du Bât d’argent, par exemple. Cette dernière (ex Banque Rhône-Alpes entièrement rénovée en 2020 autour d’un nouveau concept) deviendra une agence spécialisée dans la banque privée. Dans le 6e, cours Roosevelt, où les deux agences se font face, c’est l’agence « BRA » qui sera conservée. « Pour les regroupements d’agences, nous avons pris la décision, à chaque fois, en regardant 3 critères : la taille, propriétaire ou locataire, rénovation récente ou pas, précise Didier Pariset. Et nous tenons notre engagement de ne quitter aucun territoire. De même, pour la réduction d’effectifs, 300 personnes environ dans la région, il n’y a aucun départ contraint comme on s’y était engagé. Nous avons créé une « Académie des compétences » pour accompagner les collaborateurs et permettre à certains de se réinventer dans des métiers pérennes ».

Sur le plan immobilier, plus de 5 000 m2 de l’immeuble Banque Rhône-Alpes, cours Lafayette, ont été cédés à 6e Sens Immobilier, SG préférant conserver son nouveau siège régional des Jardins du LOU, même si le groupe bancaire est locataire d’Amundi et pas propriétaire. « Les locaux du cours Lafayette seront libérés d’ici à fin 2023, mais nous gardons l’agence en rez-de-chaussée, au coeur du quartier de la Part-Dieu, qui récupère la clientèle de l’agence du Britannia », précise Didier Pariset. Au total, SG Auvergne Rhône Alpes représente 516 millions d’euros de PNB (Produit net bancaire, l’équivalent du chiffre d’affaires d’une entreprise) en 2022 avec 2 300 personnes et 280 sites.

Viser le Top 3 de la satisfaction client

De son côté, Sébastien Proto, directeur général adjoint en charge du réseau SG en France déclare : « Nous sommes très heureux de débuter l’année 2023 avec le lancement de SG, la nouvelle Banque de détail en France. La fusion juridique des réseaux Société Générale et des banques du groupe Crédit du Nord le 1er janvier 2023 est une étape majeure, réalisée dans les délais prévus. Cette nouvelle banque, ce n’est pas seulement une fusion bancaire. C’est aussi la mise en place d’un nouveau modèle, qui nous permettra d’offrir à nos 10 millions de clients particuliers, professionnels et entreprises, sur tout le territoire, plus de proximité, de réactivité, d’expertise et de responsabilité. Notre ambition, c’est de devenir un acteur encore plus incontournable sur le marché français, reconnu pour la qualité de ses expertises, sa rapidité d’exécution, son ancrage régional, et d’atteindre le Top 3 de la satisfaction client ».

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices