Adie a accom­pa­gné la créa­tion de plus de 700 entre­prises en 2022

Candice Blanc, direc­trice terri­to­riale de l’Adie sur Lyon 7, Villeur­banne et Vaulx-en-Velin, a présente le bilan de l’as­so­cia­tion qui accom­pagne les porteurs de projets dans la créa­tion d’en­tre­prise, en leur propo­sant des micro crédits, qui ont permis de créer 700 entre­prises au cours de l’an­née 2022 : « On a accom­pa­gné 851 personnes cette année, dont 756 sur un projet de créa­tion ou de déve­lop­pe­ment d’en­tre­prise, explique Candice Blanc. Les 95 restants concer­naient des personnes qui avaient besoin d’un finan­ce­ment pour une forma­tion, un véhi­cule, afin de main­te­nir leur emploi. » L’ac­com­pa­gne­ment des entre­pre­neurs se traduit par un suivi person­na­lisé et un prêt, d’un montant maxi­mum de 12 000 euros, avec un taux de 9,75% : « En moyenne des micro­cré­dits accor­dés sont à la hauteur de 6200 euros. Comme ce sont de petits, le coût du crédit est complè­te­ment déri­soire, on parle d’une tren­taine d’eu­ros par mois envi­ron.  »

Service à la personne, déve­lop­peur, chauf­feur…L’A­die accom­pagne tout type d’ac­ti­vité, mais selon les périodes, des corps de métiers attirent plus que d’autres : « Le BTP, les VTC, le trans­port de marchan­dise sont très en vogue en ce moment, affirme Candice Blanc. Ce sont des secteurs qui sont porteurs et sur lesquels on peut gagner beau­coup d’argent ». Afin de renfor­cer leur visi­bi­lité, l’Adie souhaite créer un maillage plus fort, en se rendant sur le terrain et faire la promo­tion de l’as­so­cia­tion : « Notre objec­tif cette année est de mieux se faire connaître, par le biais de mission locales, d’ate­liers et de média­teurs de quar­tiers  ». Fondée il y a plus de 30 ans, l’Adie a financé plus de 180 000 personnes depuis sa créa­tion, et compte 180 agences en France, dont 6 sur le dépar­te­ment du Rhône, employant 10 colla­bo­ra­teurs et 39 béné­voles. V.B.

Consent choices
Remonter