Anciennes Halles Nexans : Ville, Métro­pole et Bouygues Immo­bi­lier main dans la main

La Ville et la Métropole de Lyon ont accompagné les équipes de Bouygues Immobilier pour dessiner le futur projet urbain sur l’ancienne friche industrielle Nexans, située au nord du territoire de Gerland dans le 7e arrondissement.
Lionel Cayre (Bouygues Immobilier), avec Fanny Dubot (Maire du 7e), Grégory Doucet et Bruno Bernard.

Le quar­tier de Gerland pour­suit sa muta­tion. Après la présen­ta­tion des nouveaux aména­ge­ments de la rue des Giron­dins fin janvier, Bruno Bernard et Grégory Doucet ont dévoilé ce mercredi les contours de leur projet pour les anciennes halles Nexans. Un projet urbain, « axé sur la mixité et la tran­si­tion écolo­gique » mené à bien avec les équipes de Bouygues Immo­bi­lier, copro­prié­taire, depuis 2018, des 8,3 hectares de terrain de cet ancien site indus­triel avec la Métro­pole de Lyon. « C’est un projet impor­tant pour Gerland, pour la Ville et la Métro­pole, souligne Bruno Bernard, président de la Métro­pole de Lyon. Face aux défis de l’adap­ta­tion au chan­ge­ment clima­tique et à l’im­por­tance d’of­frir aux habi­tants une ville plus vivable et apai­sée, nous avons pris en main, dès notre arri­vée en respon­sa­bi­li­tés, ce projet de la friche des anciennes Halles Nexans. »

Ainsi, la première version du projet dessi­née par Bouygues Immo­bi­lier et le précé­dent exécu­tif métro­po­li­tain, a été revue pour mieux satis­faire aux ambi­tions des nouveaux élus écolo­gistes. « Bouygues Immo­bi­lier a compris ses respon­sa­bi­li­tés sur un tel projet. Nous n’avons pas hésité à nous remettre en cause et dimi­nué la densité du programme pour lais­ser notam­ment place à un parc d’1,5 hectare, témoigne Lionel Cayre, direc­teur géné­ral loge­ment Est Bouygues immo­bi­lier. C’est un choix dont nous nous féli­ci­tons, rendu possible grâce à la qualité d’écoute et de dialogue entre toutes les parties. » « Cette réorien­ta­tion du projet est le fruit d’un long travail colla­bo­ra­tif entre les équipes de la Métro­pole, de la Ville et de Bouygues Immo­bi­lier pour réus­sir à faire coïn­ci­der qualité du projet urbain et équi­libre écono­mique », se féli­cite Bruno Bernard

Début des travaux en 2025

La nouvelle version du programme comprend donc, en plus du parc d’1,5 hectare, un ensemble immo­bi­lier mixte rési­den­tiel et écono­mique de 49 000 m2, avec envi­ron 70% de loge­ments et 50% de loge­ments abor­dables (loge­ments sociaux et bail réel soli­daire). De quoi accueillir près de 1000 nouveaux habi­tants sur cet ancien site indus­triel. « Nous voulons rendre ce bout de terri­toire le plus agréable possible, à l’image de ce qu’on veut faire à l’échelle de la ville, avec tous les services, commerces et améni­tés néces­saires », pour­suit Grégory Doucet.

Pour mettre en oeuvre ce projet, la Métro­pole de Lyon vient de lancer une procé­dure de mise en comp­ta­bi­lité du plan local d’ur­ba­nisme dont l’ap­pro­ba­tion finale est prévue à l’été 2024, pour un démar­rage des travaux envi­sagé début 2025, et des premières livrai­sons en 2027. Une conven­tion de projet urbain parte­na­riat (PUP) sera signée cet été entre Bouygues Immo­bi­lier, la Métro­pole et la Ville de Lyon. Ce PUP permet­tra de finan­cer les équi­pe­ments publics géné­rés par le futur quar­tier (école, crèche et espaces publics). Après l’ou­ver­ture du collège Gisèle Halimi, ouvert à la rentrée 2021, et l’amé­na­ge­ment du futur campus d’emlyon, actuel­le­ment en chan­tier et dont l’ou­ver­ture est prévue à la rentrée 2024, c’est un tout nouveau quar­tier qui émerge sur la friche Nexans, ancienne loco­mo­tive indus­trielle de Gerland. 

Consent choices
Remonter